Accueil > Documents > Décroissance de la consommation > Pic du pétrole et du gaz > Lettre de l’ASPO Belgique aux Ministres présidents de partis francophones

Lettre de l’ASPO Belgique aux Ministres présidents de partis francophones

mardi 19 juin 2007

Lettre reproduite avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Université de Mons-Hainaut
Dr. Patrick BROCORENS Mons, le 18 mai 2007
Université de Mons-Hainaut,
Service de Chimie des Matériaux Nouveaux,
20, Place du Parc
7000 Mons
Tel : 065-37.38.68
Fax : 065-37.38.61

Monsieur André Antoine,
Ministre du Logement, des Transports et du Développement territorial

Monsieur le Ministre,

Chaque jour en Belgique, dix millions de citoyens, industriels, et responsables politiques planifient leur vie, investissent, et prennent des décisions comme si l’ère du pétrole abondant et bon marché était éternelle. Or, de nombreux éléments indiquent que la production mondiale de pétrole va bientôt plafonner, puis entrer en déclin. Ce moment historique porte un nom, Pic du Pétrole.

Etant donné le rôle central du pétrole dans l’économie et sa consommation croissante, sa raréfaction aura des conséquences énormes dans tous les domaines. Le pétrole est vital pour les transports. Aucun avion ne fonctionne au nucléaire ou à l’éolien. Dans une voiture, en plus du carburant, les pneus, le tableau de bord, les sièges, les pare-chocs, etc., sont fabriqués à partir de pétrole. Les routes sont en pétrole (asphalte) ou ont consommé du gaz
naturel (pour la production du béton). La totalité des biens de consommation dépend du pétrole. L’agriculture utilise également de grandes quantités d’énergies fossiles, via les pesticides, les engrais, la conservation, le transport, l’emballage, etc.

En Belgique, presque personne ne connaît cette notion de Pic du Pétrole, ni ses conséquences, et personne n’a imaginé comment effectuer en douceur une transition vers une société avec moins de pétrole. Une mobilisation urgente s’impose, car même les prévisions
les plus optimistes ne nous laissent que peu de temps pour nous adapter. En effet, des changements tels que ceux concernant les infrastructures de transport et des bâtiments, ou l’aménagement du territoire, s’étalent sur des durées extrêmement longues.

C’est pourquoi nous vous invitons à lire la Résolution ci-jointe. Nous vous invitons aussi à visiter régulièrement notre site www.aspo.be, où vous pourrez obtenir toute
information complémentaire sur le Pic du pétrole et les événements que nous organisons.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments les plus distingués.


Patrick Brocorens, au nom du Comité « Pic du Pétrole » des Scientifiques de l’Université de Mons-Hainaut

Resolution_Peak_Oil_26_avril_ 2007
Lettre_aux_ministres_presiden ts_de_partis_Peak_Oil_18_mai_2 007

Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité