Accueil > Dossiers > Big pharma

Big pharma

Dernier ajout : 15 janvier 2010.

  • AH1N1, grippe virale, marketing viral ou grippe marketing ?

    vendredi 15 janvier 2010

    Wolfgang Wodarg, Président de la commission santé du Conseil de l’Europe : "Pour aller vite dans la mise à disposition des produits on a utilisé des adjuvants dans certains vaccins, dont les effets n’ont pas été suffisamment testés. Autrement dit : on a voulu absolument utiliser ces produits brevetés nouveaux au lieu de mettre au point des vaccins selon des méthodes de fabrication traditionnelles bien plus simples, fiables et moins coûteuses. Il n’y avait aucune raison médicale à cela. Uniquement des raisons de marketing."

    Lire l'article.

  • Et derrière ça ? Y’a un pharma !

    La Libre, 16.11.2009

    mardi 24 novembre 2009

    Entre publicités et campagnes de sensibilisation : quand les industries pharmaceutiques jonglent avec les interdits...

    Lire l'article.

  • Big pharma bidonne la science pour faire la pub de molécules

    mardi 7 avril 2009

    "Les sponsors industriels commandent un grand nombre de tirés à part des études qui valorisent leurs produits, assurant eux-mêmes la traduction. Ils achètent aussi des espaces publicitaires dans ces journaux. Il est temps que ceux-ci dévoilent leurs sources de financement", note M. Jefferson.

    Lire l'article.

  • Communiqué de presse du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) 29-06-2007

    Lorsque l’industrie pharmaceutique s’adresse par écrit aux médecins : beaucoup de publicité et peu de science

    lundi 27 août 2007

    "...une minorité des messages (17%, soit 1 sur 6) est basée sur des preuves scientifiquement établies ou fait référence à la notice du produit. Les médecins sont dès lors loin de considérer ces messages comme une source fiable."

    Lire l'article.

  • Novartis détourne la loi interdisant la publicité pour les médicaments

    Une action réussie de Test-Achats

    lundi 12 juin 2006

    Février 2005 : Test Achats dénonçait une grande campagne incitant à consulter le médecin en cas d’infection des ongles des orteils. Cette campagne présentée comme émanant de l’ASBL Hodie Vivere, et en réalité téléguidée par la firme Novartis, suscita la polémique à un point tel que l’ASBL assigna Test Achats. Le juge saisi par Hodie Vivere a débouté celle-ci et a confirmé que Test Achats avait toutes les raisons de dénoncer la pratique consistant à contourner l’interdiction de publicité pour les médicaments.

    Lire l'article.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité