Accueil > Vers une poétique de la décroissance

Vers une poétique de la décroissance

Dernier ajout : 20 novembre 2010.

Dans son livre Decrescendo cantabile, Jean-Claude Besson-Girard affirme que :

« L’enlaidissement du monde est la cause méconnue du désordre établi et de l’impasse actuelle où se débat douloureusement l’humanité. Cet enlaidissement trouve son origine dans le mépris de la composante poétique de l’humanisation.

(...)

La dégradation de la faculté de sentir, concomitante au triomphe du modèle de croissance des sociétés industrielles sur toute autre forme d’organisation, a infecté les relations de l’homme avec lui-même, avec les autres, et avec la nature. Sous l’influence dominante du modèle occidental, cette "dégradation" a entraîné l’amputation de la composante poétique de l’homme dans sa manière d’habiter le monde.

(...)

Si malgré tout, demeure en l’homme un désir profond de changement radical d’orientation de tous les domaines des activités humaines, c’est qu’en lui subsiste un noyau de résistance poétique qu’il faut dégager de tout ce qui l’encombre pour qu’il puisse recouvrer sa fonction créatrice. »

Nous proposons ici quelques textes qui nous semblent être des actes de résistance contre cette dégradation de la faculté de sentir, en même temps que des paroles précieuses pour « décoloniser nos imaginaires » et nous aider à inventer ce que Francis Ponge appelait son "but poétique et politique" : « un monde nouveau, où les hommes à la fois et les choses connaitraient des rapports harmonieux. »

  • Compte rendu de la manif à Couthuin

    samedi 20 novembre 2010

    Loin de l’agitation des grands médias, il est des conflits dont on entend peu parler. A Couthuin ce 22 octobre, quelques 500 manifestants ont bravé l’interdiction des casses-noix.

    Lire l'article.

  • Nous y voilà, nous y sommes.

    par Fred Vargas

    jeudi 17 décembre 2009

    "Sauvez-moi, ou crevez avec moi. Évidemment, dit comme ça, on comprend qu’on n’a pas le choix, on s’exécute illico et, même, si on a le temps, on s’excuse, affolés et honteux. D’aucuns, un brin rêveurs, tentent d’obtenir un délai, de s’amuser encore avec la croissance. Peine perdue."

    Lire l'article.

  • Film : L’Homme qui plantait des arbres

    mardi 5 mai 2009

    Ce film d’animation est une adaptation par Frédéric Back d’une nouvelle de Jean Giono pour Radio Canada. Le texte est lu par Philippe Noiret. Ce film a reçu de nombreux prix dont l’Oscar 1987 du meilleur film d’animation et a inspiré nombre de planteurs d’arbres.

    Lire l'article.

  • "Pitié pour nos vainqueurs...", Aimé Césaire

    suivi d’extraits du "Discours sur le colonialisme" de Aimé Césaire

    mardi 14 octobre 2008

    "Ecoutez le monde blanc
    horriblement las de son effort immense"

    Lire l'article.

  • Liquidation totale

    lundi 6 octobre 2008

    Le fameux pouvoir d’achat, oui.
    Le pouvoir d’acheter.
    Acheter quoi ?
    (...)
    Le pouvoir d’acheter
    ce que la pub vous claque au cerveau.

    La pub crée du vouloir d’achat.

    Lire l'article.

  • « L’Ame en fleur » - extrait des Contemplations de Victor Hugo

    vendredi 1er août 2008

    Lire l'article.

  • Extrait de "Le Galet" in "Le parti pris des choses" de Francis Ponge

    mardi 2 octobre 2007

    Voici un deuxième texte de Francis Ponge, mais puisqu’il était introduit... On y trouve les mêmes thèmes que ceux traités par Georgescu-Roegen dans son livre La décroissance. Entropie - Ecologie - Economie : loi de l’entropie, mythe de l’immortalité de l’humanité...mais d’un point de vue plus littéraire. Et si ce n’est pas assez clair, on peut remplacer "la pierre" par "le pétrole" (par exemple).

    Lire l'article.

  • L’enfer de l’abondance

    par Jean Nabir

    dimanche 7 janvier 2007

    C’est tellement simple, tellement habituel, tellement facile, normal, incontournable.... Ralentir, mettre son clignotant, tourner, chercher une place libre, garer sa voiture sur le parking, couper le contact, mettre le frein à main et sortir.

    Et puis s’avancer, à pied, avec ou sans chariot selon les jours, vers les portes du temple de la consommation !
    Mais ce jour-là, dès le départ, y avait un truc bizarre, quelque chose de pas normal...

    Lire l'article.

  • Un coup d’œil dans le frigo

    Extrait du livre "L’Usine" de Vincent De Raeve

    lundi 11 septembre 2006

    "J’ouvre la porte de mon frigo. Je prends un produit au hasard, un pot de mayonnaise... Je le regarde attentivement. Des petits chiffres, des lettres sur le couvercle, presque invisibles. Un numéro de lot, de production. Une date et une heure. 27/12 03.59 Coup d’œil au calendrier. Dimanche 27/12. 03.59, pas 15.59."

    Lire l'article.

  • La rage

    par Keny Arkana

    mardi 20 juin 2006

    Parce qu’on a la rage.
    On restera debout quoi qu’il arrive.
    La rage
    D’aller jusqu’au bout et d’là, où veut bien nous mener la vie.
    Parce qu’on a la rage.
    Rien ne pourra plus nous arrêter,
    Insoumis, sage, marginal, humaniste ou révolté.

    Lire l'article.

  • Extrait de « Introduction au galet » in « Proêmes » de Francis Ponge.

    mercredi 31 mai 2006

    « Comme après tout si je consens à l’existence c’est à condition de l’accepter pleinement, en tant qu’elle remet tout en question ; quels d’ailleurs et si faibles que soient mes moyens comme ils sont évidemment plutôt d’ordre littéraire et rhétorique ; je ne vois pas pourquoi je ne commencerais pas, arbitrairement, par montrer qu’à propos des choses les plus simples il est possible de faire des discours infinis entièrement composés de déclarations inédites, enfin qu’à propos de n’importe quoi non seulement (...)

    Lire l'article.

  • Extrait de « Pour en finir avec le jugement de dieu » de Antonin Artaud.

    mercredi 31 mai 2006

    Nous ouvrons une nouvelle rubrique sur le site, inspirée par la lecture du très bel ouvrage de J.-C. Besson-Girard, "Decrescendo Cantabile". Le titre de la rubrique : "vers une poétique de la décroissance" est emprunté à l’auteur.
    Nous y proposerons des textes divers qui nous semblent porter des messages forts suggérés aux lecteurs dans des formes qui permettent éventuellement de renouer avec ce que nos sociétés marchandes s’acharnent à étouffer et à détruire. Voir la présentation de la rubrique Vers une poétique de la décroissance.

    Lire l'article.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité