Accueil > Documents > Un article de La Libre souligne l’explosion des cours de nombreuses matières (...)

-= Voir en ligne : Les métaux s’emballent sur les marchés mondiaux - La Libre 23/01/2006 =-

Un article de La Libre souligne l’explosion des cours de nombreuses matières premières… et n’en tire pas les conclusions qui s’imposent.

jeudi 2 février 2006

« Il n’y a pas de croissance infinie possible sur un monde fini ». C’est ce que nous a appris Georgescu-Roegen en ré-enchâssant le processus économique dans le monde réel. A vrai dire, de nombreuses civilisations de par le monde savent ou savaient cela depuis longtemps. Il est temps pour nous d’en prendre conscience à nouveau et d’adapter nos modes de vie à notre hôte la Terre, sans quoi celle-ci continuera à fendre le vide intersidéral, mais sans nous.

Ce que Georgescu-Roegen explique, c’est que le processus économique est aussi un processus physique de transformation de la matière, régi par les lois de la thermodynamique. On exploite des ressources naturelles pour les transformer en biens de consommation, cette transformation est possible grâce à l’utilisation d’énergie qui une fois consommée devient de la pollution. Les biens ainsi produits deviennent eux aussi à terme des déchets. Le processus global est donc le suivant : à l’entrée du système on exploite les ressources naturelles, à sa sortie on produit de la pollution.

Or aujourd’hui, les ressources commencent à manquer, ou tout au moins perçoit-on les signes des pénuries à venir, et simultanément, la pollution atteint des niveaux extrêmement dangereux (effet de serre, pollution aux métaux lourds, etc.). Ce mode de fonctionnement est une impasse.

Prendre conscience de notre naturalité, redéfinir l’économie, changer de mode de vie, tout cela est nécessaire si l’on veut éviter la barbarie des guerres pour les ressources et si, simplement, on veut conserver une Terre habitable par les humains.


Extrait de l’article « Les métaux s’emballent sur les marchés mondiaux » paru dans La Libre :

« Il n’y a pas que l’or et le pétrole qui tiennent la forme sur les marchés mondiaux. Depuis plusieurs mois, l’ensemble des métaux enregistre des progressions fulgurantes (60pc pour le zinc en 2005, 50pc pour le cuivre, 13pc pour le plomb, etc.) Et le phénomène n’est pas près de s’arrêter, loin de là. Depuis le nouvel an, il s’est même fortement amplifié. Jour après jour, il est question de nouveaux « records historiques » et, par voie de conséquence, de menaces supplémentaires pour la croissance mondiale. Au point que les spécialistes, étourdis par cette spirale haussière, se posent de plus en plus de questions. « Nous entrons dans une zone de prix absolument inconnue », résume l’un d’eux, visiblement dépassé par les événements. C’est tout dire.”


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité