Accueil > Actualité du monde publicitaire > "Un quart des pubs pour le tabac illégales", Le Soir, 27 avril (...)

"Un quart des pubs pour le tabac illégales", Le Soir, 27 avril 2010

mercredi 28 avril 2010

Selon l’OMS, la pub pour le tabac devrait être interdite. En réalité, elle ne l’est pas : on sait que les héros du cinéma sont aussi les hérauts des cigarettiers par exemple. On sait que les mêmes cigarettiers positionnent aisément leurs marques à la télévision (et que dire d’internet) via la formule 1 et les sports automobiles par exemple ou même via l’utilisation de couleurs et de symboles qui font écho au logo de marque sans y être immédiatement apparentés. Bref, la législation limitant la propagande pour la cigarette fait preuve de nombreuses lacunes.

Elle est pourtant l’une des plus contraignantes dans le règne publicitaire. Ce qui explique qu’elle soit aussi largement bafouée, comme cette dépêche relayée par le Soir l’indique.

Sans surprise, on y lit également que l’action des pouvoirs publics est largement indigente :
- l’application des sanctions est symbolique,
- la volonté de freiner la propagande interdite relève de la recherche du consensus plus que de la dissuasion.

Le boulevard reste largement ouvert pour l’industrie de la propagande.

*
* *

"Un quart des pubs pour le tabac illégales", Le Soir, 27 avril 2010 :

Une publicité sur quatre pour des produits de tabac est contraire à la loi, rapporte mardi De Tijd. Les contrôles ont été effectués aussi bien dans des librairies, des magasins de tabac que dans des épiceries pakistanaises.

«  Les infractions constatées étaient diverses. Dans certains lieux, aucune publicité pour des produits de tabac n’est autorisée. Il y avait parfois des projections interdites sur des écrans ou des associations interdites de marques », selon Paul Van Den Meersche du service de contrôle de tabac.

La plupart des infractions en 2009 ont été constatées en Wallonie : 327 dans le sud du pays contre 184 en Flandre. Selon Paul Van Den Meersche, ces chiffres relèvent du hasard et aucune différence significative n’a été constatée ces dernières années entre le nord et le sud du pays. L’an dernier, il y a également eu plus de contrôles en Wallonie : 888 contre 706 en Flandre.

Paul Van Den Meersche estime que les fabricants de tabac ne respectent pas toujours la loi en matière de publicité. «  Mais nous constatons cependant beaucoup de bonne volonté de la part des commerçants. Nous l’observons également si nous demandons simplement de retirer les publicités interdites. Nous ne devons donc pas toujours dresser un procès-verbal ou un avertissement.  »

En 2009, 78 PV ont été dressés.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité