Accueil > Dossiers > Voitures et transports polluants > Rubrique : Propositions de loi Jean Cornil (PS) > Publicité voitures et CO2 : la Fédération IEW auditionnée à la (...)

Publicité voitures et CO2 : la Fédération IEW auditionnée à la Chambre

jeudi 16 juillet 2009

Dans le cadre des discussions des deux propositions de loi déposées par Jean Cornil, la Commission de la Santé publique, de l’Environnement et du Renouveau de la société de la Chambre a auditionné 5 parties concernées le 24 juin 2009 :

- la Fédération belge de l’industrie automobile et du cycle (FEBIAC),
- l’Union belge des annonceurs (UBA),
- le Jury d’éthique publicitaire (JEP),
- Pierre Ozer, du Département des Sciences et gestion de l’environnement de l’Université de Liège, et
- Pierre Courbe, pour la Fédération Inter-Environnement Wallonie.

Étonnamment (tout étant relatif), 3 lobbies étaient donc entendus alors que seuls 2 représentants de "la société civile" étaient présents. Ce déséquilibre est pour le moins surprenant dans l’enceinte publique de la Chambre des représentants : comment justifier que de fait, l’une des parties - en l’occurrence les industries - soient privilégiées d’entrée de jeu, notamment en terme de temps de parole ?

Malgré cet évident problème démocratique, il semble que certains des nombreux arguments avancés par Pierre Ozer et Pierre Courbe aient été entendus.

IEW a réalisé un compte-rendu de cette séance [1], qui est disponible sur le site de la fédération, tout comme les documents de présentation de Pierre Courbe : Publicité voitures et CO2 : la Fédération auditionnée à la Chambre, IEW, 25 juin 2009.

Extraits :

(...)

Devant une audience malheureusement clairsemée, cinq « parties prenantes » étaient auditionnées (...)

Les positions sont franchement tranchées. D’un côté, FEBIAC, UBA et JEP s’opposent aux projets de loi, mettant en avant les dommages graves que l’application de ces textes ne manquerait pas d’infliger aux secteurs de l’automobile, de la publicité et des annonceurs. Ces intervenants défendent en outre l’efficacité du code de la FEBIAC dans lequel a été inséré un article (l’article 5) relatif à la mention des émissions de CO2 et de la consommation de carburant. De l’autre côté, les « deux Pierres » (Pierre Ozer et Pierre Courbe pour IEW) défendent une vision non fondée sur la défense d’intérêts particuliers et s’inscrivant dans le cadre de la stratégie européenne de réduction des émissions de CO2 des voitures.

(...)

Rappelant que le secteur du transport est LE mauvais élève de la classe en matière de contrôle des émissions de CO2, la Fédération appelle les députés membres de la Commission à adopter les deux projets de loi déposés par Monsieur Cornil.

En matière de publicité pour les voitures, cependant, ces deux propositions de loi ne constituent qu’un premier pas dans la bonne direction. Il est indispensable, à moyen terme, de modifier en profondeur notre système de mobilité afin de le rendre réellement durable – et le maintien de la publicité pour les transports les plus polluants (routier et aérien) ne peut se concevoir dans un tel contexte.

Les débats relatifs aux deux propositions de loi reprendront à la rentrée parlementaire.

Lire l’entièreté de l’article : Publicité voitures et CO2 : la Fédération auditionnée à la Chambre, IEW, 25 juin 2009.

Notes

[1Nous reviendrons sur le contenu de cette séance dans les semaines qui viennent.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité