Accueil > Dossiers > RTBF > (Auto)censure à la RTBF : quel service public voulons-nous ?

(Auto)censure à la RTBF : quel service public voulons-nous ?

mercredi 22 février 2006

La Libre révèle comment un reportage de l’émission "Questions à la une" a été "ajusté".

Dans ce reportage, Michel Hucorne et Philippe Lorsignol
s’interrogent sur la mise en oeuvre du plan Marshall et ce qu’on peut en espérer. Ils interrogent aussi Mr. Destexhe, dont les positions concernant le parti socialiste ne sont pas de nature à satisfaire un plan de communication.

Très politiquement corrects, les hauts dirigeants de la RTBF ont donc décidé de faire retirer les parties les plus critiques de cette émission.

Si bien que même sans avoir vu ce reportage, entre les demandes de M. Philippot qui veut faire sauter les verrous publicitaires de cette chaîne publique et les implications de la direction dans les "ajustements" de propos critiques, on peut réellement se demander ce qu’il reste de la RTBF.

Que ce service soit en voie de privatisation ne fait pas l’ombre d’un doute. Que cette privatisation arrange les tenants du politiquement correct ne semble pas impossible...

Encore une fois et toujours : à nous de resister.


Extraits de La Libre du 15/02/06 :

"Hier après-midi, on apprenait que la diffusion du reportage était purement et simplement menacée. En cause : la grosse colère de Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF, en découvrant la veille le contenu du reportage. « Cela ne lui a pas plu du tout ! », assure-t-on en interne. Dans un premier temps, M.Philippot se serait opposé à la diffusion du reportage pour son ton trop persifleur et les doutes émis quant à l’efficacité du « Plan Marshall » conçu par le gouvernement wallon d’Elio Di Rupo, par ailleurs président du Parti socialiste. M.Philippot aurait en outre été très irrité par l’omniprésence du sénateur libéral et grand pourfendeur de la « mal gouvernance » wallonne, Alain Destexhe, dans le reportage consacré au redressement économique de la Wallonie."

"Pour la petite histoire, ledit reportage aurait dû être diffusé dès le mois de novembre, histoire de coller à l’actualité du « Plan Marshall ». Pour des raisons non élucidées, la diffusion fut reportée à plusieurs reprises... « Manifestement, il n’est pas permis de critiquer un plan concocté par le PS », glisse un membre du conseil d’administration de la RTBF."

Lire la suite de l’article dans La Libre


Extraits de La Libre du 16/02/06 :

"Des changements mineurs ? Certes, il a été demandé à Michel Hucorne de réenregistrer l’un ou l’autre commentaire. Le journaliste s’y est plié. En revanche, il s’est cabré lorsqu’on lui a imposé de « sucrer » une séquence dans laquelle Alain Destexhe s’exprimait sur la « mal gouvernance » de la Wallonie. « Cette séquence était hors de propos dans la mesure où M. Destexhe s’écartait du sujet traité », explique Yves Thiran."

(...)

"MM. Hucorne et Lorsignol ont vu rouge (sans mauvais jeu de mot...). Estimant que l’intervention de M. Destexhe avait toute sa pertinence, et ne voulant pas cautionner un reportage à tout le moins autocensuré, ils ont exigé et obtenu que leurs noms n’apparaissent plus au générique de fin de « Questions à la une ». Une attitude soutenue par la Société des journalistes (SDJ). « Nous avons communiqué à M. Philippot notre inquiétude sur une intervention dictée par une sorte de « politiquement correct » très à la mode. Nous soutenons nos deux collègues dans leur démarche de ne pas cautionner la diffusion d’un reportage modifié », explique Alain Vaessen, président de la SDJ.

L’incident restera-t-il sans effet sur le plan politique ? Au MR, on semblait hier attendre la diffusion du reportage avant d’éventuellement réagir. Et au sein de la RTBF ? La hiérarchie fait bloc et il faut descendre les échelons pour prendre le pouls de la grogne. Avec, chez beaucoup, un seul mot à la bouche : la-men-ta-ble !"

Lire la suite de l’article dans La Libre


Extrait de La Libre du 18/02/06 :

A la RTBF, tout va bien...

"La direction de la RTBF a-t-elle commis une erreur dans la gestion de la diffusion, mercredi, d’un reportage sur le « plan Marshall » dans le cadre du magazine « Questions à la une » (lire nos précédentes éditions) ? Vendredi, le conseil d’administration s’est clôturé sur un communiqué qui laissera certains très dubitatifs... Après avoir entendu Yves Thiran (directeur de l’information et de l’éthique), ainsi que Pierre Marlet et Marc Bouvier (responsables du magazine), les administrateurs ont estimé que « rien ne permet d’affirmer que les procédures et les règles déontologiques n’ont pas été respectées ». La vice-présidente MR du CA, Clarisse Albert, est plus nuancée : « Il s’agit du communiqué d’une partie du CA. On ne peut partager cette analyse que de l’audition des trois personnes entendues. L’analyse ne me convainc pas que la liberté éditoriale a bien été respectée ». La Société des journalistes, qui s’était élevée contre l’interventionnisme de la direction dans le contenu du reportage (privé d’une séquence sur le sénateur Alain Destexhe), n’a pas été entendue par le CA."

Lire la suite de l’article dans La Libre

Edifiant ? Voyez aussi le Communiqué de Presse de Aden : Bernard Hennebert et son livre « la RTBF est aussi la nôtre » sont interdits d’antenne à la RTBF


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité