Accueil > Dossiers > Publicyclettes (Vélos publicitaires) > Publicyclettes : JCDecaux a signé le contrat avec la Région de (...)

Publicyclettes : JCDecaux a signé le contrat avec la Région de Bruxelles-Capitale

mardi 28 avril 2009

Le 4 février 2009, la Régions de Bruxelles-Capitale décidait de signer un contrat déséqulibré avec la multinationale de l’affichage publicitaire JC Decaux. Ce contrat présenté comme organisant un système de "vélo libre service" est avant tout un contrat publicitaire qui permet à JC Decaux de multiplier dangereusement ses capacités de pollution publicitaire et d’espionnage des consommateurs. La Région signe un contrat profondément déséquilibré, dans des conditions douteuses.

Entre autres conséquences de la signature de ce contrat sur lequel nous aurons prochainement l’occasion de revenir :

- l’agression publicitaire dans les rues bruxelloises va être plus violente encore,
- JC Decaux va pouvoir augmenter fortement sa capacité de nuisance et matraquer plus encore pour des produits contraires à la préservation de l’environnement, notamment des voitures,
- JC Decaux va renforcer ses capacités d’espionnage des consommateurs en traçant leurs trajets et comportements d’achat. Tous les utilisateurs d’une carte MOBIB s’exposent à voir les données qu’ils fournissent au système utilisées à des fins commerciales par JC Decaux,
- Clear Channel est mis en grande difficulté, ce qui n’est certainement pas de nature à attrister mais est problématique dans la mesure où JC Decaux risque bien de se trouver dans une inquiétante situation de quasi-monopole,
- par la voie de Pascal Smet (SPa), les pouvoirs publics abandonnent le contrôle sur le service de vélo qui est livré à une multinationale publicitaire, et perdent l’occasion de créer de l’emploi de qualité à finalité sociale dans un véritable service public du vélo.

*
* *

Extraits du communiqué de JC Decaux :

JCDecaux SA (Paris : DEC) (Euronext Paris : DEC), numéro un de la communication extérieure en Europe et en Asie-Pacifique, numéro deux mondial, annonce avoir remporté et signé le contrat des vélos en libre service de la Région Bruxelloise pour une durée de 15 ans.

Ce contrat permettra de doter la Région de Bruxelles Capitale d’une première tranche de 2 500 vélos répartis sur un maximum de 200 stations de location, puis d’une seconde portant le nombre total de vélos à 5 000. Les 100 premières stations seront installées dans les six prochains mois, et accueilleront près de 1 200 vélos.

Ces vélos bruxellois seront financés principalement par la publicité, publicité sur les vélos, mais aussi sur 275 mobiliers urbains 2m2 déroulants et 35 mobiliers 8m2 double face. L’intégralité des recettes générées par les abonnements et les utilisations ponctuelles complètera ce financement.

Ainsi, après avoir lancé le concept de vélos en libre-service à Vienne en Autriche dès 2003, puis à Cordoue et Gijon en Espagne et l’avoir développé avec succès en France avec Vélo’v à Lyon en 2005, JCDecaux fait bénéficier de son service innovant un nombre croissant de villes : Séville (Espagne), Bruxelles (Belgique), Paris, Marseille, Aix en Provence, Toulouse, Rouen, Besançon, Mulhouse, Amiens, Luxembourg, Nantes et Nancy, soit un total de 17 villes et 2 communautés d’agglomération (La Plaine et Cergy-Pontoise) qui totalisent à ce jour plus de 71 millions d’utilisations.

(...)

"JCDecaux remporte l’appel d’offres des vélos en libre service de la Région Bruxelloise", 4 février 2009.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité