Accueil > Dossiers > Lobbies > "Un haut fonctionnaire européen accusé de corruption", La Libre 8 sept. (...)

"Un haut fonctionnaire européen accusé de corruption", La Libre 8 sept. 2008

mercredi 15 octobre 2008

La Commission européenne est confrontée à des allégations très embarrassantes de corruption visant l’un de ses hauts fonctionnaires, qui aurait donné des informations confidentielles en échange de promesses d’avantages financiers.

Le journal britannique Sunday Times a affirmé dimanche détenir un enregistrement compromettant d’un fonctionnaire de la Commission européenne, travaillant à un poste de haut rang dans les services du commissaire européen au Commerce, le Britannique Peter Mandelson. Il aurait révélé des informations sensibles à des journalistes se faisant passer pour des lobbyistes représentant un homme d’affaires chinois.

L’homme aurait notamment divulgué des éléments sur des décisions que M. Mandelson s’apprête à prendre en matière de politique antidumping envers la Chine. Il leur aurait aussi donné le nom de sociétés chinoises qui devraient être autorisées à payer des taxes antidumping moins élevées dans le cadre d’enquêtes en cours. En échange, les lobbyistes lui auraient proposé de l’argent, 600.000 euros pour un contrat d’un an.

(...)

La Commission européenne a ouvert depuis le mois de juin un registre d’inscription volontaire pour "les représentants d’intérêts" afin de contrôler leurs agissements et tenter de mieux réglementer les contacts souvent flous entre fonctionnaires européens et intérêts privés.

Cependant, seulement "un peu plus de 300" entreprises et associations se sont inscrites sur ce registre depuis cette date, a indiqué lundi la Commission, qui juge ce chiffre "décevant". C’est peu au regard des quelque 15.000 lobbyistes qui bourdonneraient autour des institutions de l’UE.

Pour l’association Alter-EU, qui milite pour une plus grande transparence des relations des institutions européennes avec les groupes d’intérêt, l’affaire n’est qu’une illustration supplémentaire des insuffisances du système. "Nous avons besoin d’un système obligatoire, pour être sûrs" que les contacts entre les responsables européens et les lobbyistes restent "propres", a indiqué à l’AFP Jorgo Riss, un de ses responsables.

"Plus généralement, nous sommes préoccupés par ce que nous considérons comme une corruption systématique du processus de décision européen", a-t-il dit, mettant en cause "les contacts très proches entre des lobbyistes et des responsables européens".

(...)

Lire l’entièreté de l’article : "Un haut fonctionnaire européen accusé de corruption", La Libre 8 sept. 2008.

A propos du registre du lobbying, lire l’intervention du Alter-EU :

"Un pas en avant, deux pas en arrière ? Le nouveau registre de lobbying dans l’UE de la Commission est médiocre et déséquilibré", Alter-EU.org, 23 juin 2008 :

« Il y a plus de trois ans, la Commission avait débuté avec des idées valables pour un registre du lobbying dans l’UE, mais le produit final démontre que les lobbyistes commerciaux ont une influence excessive à Bruxelles. Nous espérons sincèrement que le faible registre de la Commission sera rapidement remplacé par un meilleur qui permette une réelle transparence, » a déclaré Jorgo Riss d’ALTER-EU. (...)


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité