Accueil > Vers une poétique de la décroissance > Liquidation totale

Liquidation totale

lundi 6 octobre 2008

Le fameux pouvoir d’achat, oui.
Le pouvoir d’acheter.
Acheter quoi ?
Tout, n’importe quoi, tout ce dont on a envie.
Et de quoi a-t-on envie ?
De ce qui est attractif.
Mais qu’est-ce donc qui est attractif dans l’orgie de choses et de marchandises ?
Ce qui est connu et valorisé, ce que tout le monde veut, ce dont on dit qu’on ne peut pas se passer sans devenir "sans", précisément.
Le pouvoir d’acheter
ce que la pub vous claque au cerveau.

La pub crée du vouloir d’achat.
La pub s’étend partout et se renouvelle sans cesse, renouvelant constamment les objets que le désir frustré veut s’approprier. La pub crée un vouloir d’achat permanent et grandissant.
En regard de quoi le pouvoir d’achat est toujours trop faible, trop court, trop petit, trop juste et devient rapidement trop injuste, dans la bouche des socialistes, des syndicalistes, des humanistes, des écologistes, des capitalistes de tout poil qui siègent sur les grands fauteuils et qui prétendent que
le pouvoir d’achat est au peuple et qu’il doit augmenter ! Car
le pouvoir d’achat est au consommateur et il doit acheter !

Alors qu’ils alimentent sciemment le cercle vicieux de la croissance de la consUmation,

celle qui ne te rend pas heureux
mais frustré d’achats,
celle qui ne te rend pas libre,
mais dépendant d’objets morts,
celle qui ne crée pas la prospérité
mais des mondes de déchets.
Celle qui n’a d’autre sens
que la croissance pour la croissance,
qui dévaste tout, qui asphyxie la terre, la mer, le ciel, qui désormais menace toutes et tous, mais que les socialistes, les syndicalistes, les humanistes, les écologistes, bref, les capitalistes de tous poils qui siègent sur les grands fauteuils veulent renforcer.

« Renforçons le pouvoir d’achat ! » crient-ils.
Et ce faisant, ils achètent le pouvoir.

Vous n’en trouverez pas un seul ni une seule pour, par exemple, interdire que les enfants soient constamment matraqués de pub et de vouloir d’achat.
Pas un seul pour refuser de jouer ce jeu du pouvoir d’acheter des téléphones produits par les mains déjà usées d’enfants esclaves là-bas en Asie.
Pas un seul pour dénoncer ceux qui prennent le pouvoir d’acheter d’énormes automobiles qui roulent au pétrole d’Irak et de Tchétchénie.
Pas un seul pour dire que l’on n’a pas le pouvoir d’acheter la Terre à crédit et agir.
Pas un seul,
car ils achètent le pouvoir grâce au pouvoir d’achat.
Ils sont vendus.

A.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité