Accueil > Actualité du monde publicitaire > Le "Merit Award" du monde publicitaire belge attribué à mortierbrigade.

-= Voir en ligne : Le Merit Awards pour mortierbrigade - La Libre Belgique 27/01/2006 =-

Le "Merit Award" du monde publicitaire belge attribué à mortierbrigade.

jeudi 2 février 2006
JPEG - 3.2 ko
Le sigle de mortierbrigade.

L’agence au logo guerrier, dont la devise est « semer le désordre et conquérir » obtient la distinction des publicitaires belges. Tout un symbole !

Entre autres réalisations, rappelons celles qui nous ont déjà occupées : le mariage bidon des marques de chocolat Jacques et Callebaut (voir le compte-rendu de notre manifestation) désormais unis pour le pire dans la multinationale suisse Barry-Callebaut, et la campagne « le Soir se lève » qui était en infraction patente avec la loi (voir notre communiqué de presse).

Dans ces deux cas, mortierbrigade s’est dépassée : débauche de moyens et perversion des valeurs pour vendre de la marchandise alors que rien n’est dit sur les implications de la consommation de ces marchandises. Mortierbrigade fait la pub de la multinationale Barry-Callebaut qui est tellement puissante sur le marché du cacao qu’elle est en mesure de l’influencer directement : ô surprise, l’action de Barry-Callebaut grimpe, et les producteurs de cacao s’appauvrissent, voire endurent des famines. Pendant ce temps-là, mortierbrigade loue la basilique de Koekelberg pour nous faire bouffer du chocolat dans une ambiance festive.

Pour la campagne du journal Le Soir, mortierbrigade a de nouveau montré sa préoccupation pour les populations les plus défavorisées de l’hémisphère Sud, en créant notamment un site web bidon sur lequel il était sensé être possible d’acheter un organe à un enfant démuni, lui permettant ainsi de financer son éducation. Justification des obus : cela n’est pas loin d’exister, il faut le dire ! Explication plus réaliste : jouons avec le sursaut moral des citoyens pour les faire réagir et associer à leur réaction le produit Le Soir. Selon nos informations, de nombreux journalistes de ce journal étaient fortement opposés à cette campagne ignominieuse qui leur a été imposée par leur direction (publicitaire). De très nombreux lecteurs et personnes ont par ailleurs été agressés par cette campagne et ont exprimé leur mécontentement voire leur dégoût.

Toujours plus fort : cette campagne pour Le Soir était illégale, en infraction notamment de la loi du 14 juillet 1991 sur les pratiques du commerce et sur l’information et la protection du consommateur. Le ministère des affaires économiques en a été averti, mais n’a pas réagi...
Qu’à cela ne tienne, mortierbrigade est salué par ses pairs pour avoir « apporté un sang neuf et pas mal secoué le cocotier ».

En récompensant les pratiques inacceptables de mortierbrigade, le "Merit Awards" a effectivement un mérite : celui de témoigner de façon très claire du cynisme et de l’irresponsabilité totale du monde publicitaire.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité