Accueil > Dossiers > Affichage urbain et publicité extérieure > Des dizaines de panneaux publicitaires illégaux et non taxés à (...)

Des dizaines de panneaux publicitaires illégaux et non taxés à Bruxelles.

mercredi 21 mai 2008

J.C. Decaux et Clear Channel, les deux multinationales de l’affichage publicitaire à Bruxelles, se font la guerre sur le dos du citoyen.
Ce lundi 19 mai 2008, le MR (opposition) interpellait le PS (majorité) au Conseil Communal de Bruxelles-Villes... qui répond avoir connaissance du problème (il y a des panneaux illégaux et des panneaux pour lesquels la taxe n’est pas payée), mais pas le détail (combien de panneaux au fait ? personne n’en sait trop rien) et n’avoir encore rien fait (le décompte des panneaux illégaux est prévu pour cet été, les panneaux illégaux déjà connus n’ont pas été enlevés).

Bienvenu dans le monde merveilleux de la pub, celui où toutes les lois s’estompent... sauf celle du plus fort.

Voir dans Le Soir du 20 mai 2008 :

« Si effectivement, le Collège a toléré le maintien illégal d’une bonne centaine de panneaux publicitaires durant ces 8 ou 9 dernières années, nous pouvons estimer un manque à gagner pour la Ville tournant autour du million d’euros ».

(...)

La chef de l’opposition libérale à la Ville de Bruxelles a fait le recensement de tous les supports relevant d’une convention échue en 1998 et qui « contreviennent aux règles d’urbanisme et à la convention de 1999  », passée avec la société JCDecaux. Selon ses calculs, ce sont ainsi une centaine de panneaux qui n’auraient pas été taxés depuis près de dix ans.

(...)

En réponse à la question de Marion Lemesre, hier au conseil, l’échevin des travaux publics, Ahmed El Ktibi (PS) a annoncé qu’un inventaire de la situation avait été demandé, voici plusieurs mois déjà, et qu’il sera réalisé cet été. Sans en attendre les résultats, il évoque cependant « 70 vieux modèles qui auraient dû être enlevés ». Le bourgmestre Freddy Thielemans (PS) a, lui, déjà annoncé qu’« il n’était pas question de faire de cadeaux ».

(...)

Un épisode de plus dans la guerre larvée entre les deux sociétés, encore amplifiée depuis l’appel d’offres lancé par la Région pour le marché des vélos partagés. A ce propos, six réponses sont parvenues à la Région. Son ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A), n’a toutefois pas confirmé, comme il se chuchote en coulisses, que la Stib, elle aussi, serait candidate.

Lire l’entièreté de l’article : "La Ville est-elle tombée dans le panneau ? - Le Soir, 20 mai 2008, Le Soir, 20 mai 2008.

Voir également dans La Libre du 21 mai 2008 :


La Ville de Bruxelles effectuera durant les deux mois de vacances un relevé systématique des supports publicitaires que la société Decaux aurait dû retirer depuis le début de la décennie 2004, et qui ne donnent plus lieu au versement de la moindre redevance communale, a indiqué lundi l’échevin des Travaux publics Mohammed El-Ktibi (PS). Le bourgmestre Freddy Thielemans (PS) a quant à lui affirmé que s’il était avéré que des redevances auraient dû être perçues, la Ville de Bruxelles irait en Justice pour les récupérer.
(…)
Répondant au nom du collège de la Ville de Bruxelles, l’échevin El Ktibi a affirmé que sous réserve d’un inventaire systématique qui sera effectué au cours de l’été, une septantaine d’équipements anciens d’affichage seraient encore toujours utilisés alors qu’ils auraient dû être démontés. (Belga)
Lire l’entièreté de l’article : « Des panneaux publicitaires illégaux », La Libre, 21/05/2008.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité