Accueil > Dossiers > RTBF > Ecolo et le MR demandent un débat sur les missions et le financement de la (...)

Ecolo et le MR demandent un débat sur les missions et le financement de la RTBF

mercredi 23 janvier 2008

Suite aux déclarations de Nicolas Sarkozy demandant la suppression de la publicité commerciale à France Télévisions pour janvier 2009 et suite à l’initiative de la Commission Européenne qui lance une consultation sur les règles de financement des services publics de l’audiovisuel, Ecolo et le MR demandent qu’un débat soit ouvert sur les missions de services publics de la RTBF et son financement.
Le MR dépose également une proposition de résolution au Parlement de la Communauté française pour organiser un débat et un vote sur la réponse que la Communauté française apportera au questionnaire de la Commission Européenne.

L’asbl Respire rappelle qu’elle demande depuis deux ans qu’une étude approfondie et indépendante sur les possibilités de sortir la RTBF de la publicité commerciale soit initiée par le Parlement de la Communauté française et rendue publique.
Respire estime qu’aucun débat constructif ne pourra avoir lieu avant qu’une étude de ce type ne soit réalisée, le Parlement ne disposant apparemment pas des données chiffrées lui permettant de se faire une opinion claire de la situation budgétaire de la RTBF, ni de la politique d’investissement menée par Reyers. Par ailleurs, les débats qui ont eu cours au Parlement de la Communauté française au cours des deux dernières années indiquent de façon parfaitement claire que les parlementaires n’ont jamais envisagé les possibilités de financer la RTBF sans recours à la publicité commerciale et sans toucher à l’équilibre budgétaire de la Communauté française.
Respire déplore que la majorité PS/CDH soit restée sourde à ses nombreuses sollicitations et que les débats concernant l’avenir de la radio-télévision publique soit prisonniers des jeux d’opposition des partis politiques.
Respire estime que l’intérêt des usagers et la revalorisation du service public pâtissent de cette logique d’affrontement particratique qui renforce la "crise de la représentation".
Respire demande instamment à l’ensemble des parlementaires de la Communauté française que soit initiée une étude approfondie et indépendante sur la situation actuelle de la RTBF et les possibilités pratiques de la libérer de la pression publicitaire.


Pub à la RTBF : ECOLO exige un passage à l’acte :

"Les récentes déclarations du Président Sarkozy concernant une éventuelle suppression de la publicité sur les télévisions publiques françaises ont remis la question des sources de financement de la RTBF sur la sellette. ECOLO propose d’objectiver la situation et demande au Parlement de la Communauté française d’organiser un débat public et transparent à propos des missions et du financement de la RTBF. (...)

Il est en effet aujourd’hui impossible d’éviter plus avant un débat de fond à propos des missions et sources de financement de la RTBF. Car en marge des orientations idéologiques, l’actuelle consultation européenne relative au financement public des radios et télévisions est susceptible de menacer l’équilibre financier de la RTBF ainsi que sa ligne éditoriale. En effet, si la Commission européenne devait juger que la publicité ou les séries américaines ne relèvent plus de missions de service public, et que par conséquent la dotation publique devait être diminuée et la ligne éditoriale revisitée, comment l’équilibre de la RTBF pourra-t-il être assuré dans un tel cadre ?

Il est donc urgent d’envisager concrètement diverses pistes d’évolution de la RTBF, et d’organiser un débat transparent, objectif et démocratique. Pour avancer résolument, ECOLO a demandé ce jour au Parlement l’organisation rapide d’un débat objectif, public et centré sur les vraies questions qui se posent à la RTBF en matière de financement. Ceci en vue de diminuer la pression publicitaire tout en sauvegardant le financement adéquat de la radio télévision de service public."

Le MR veut un débat en profondeur sur les missions du service public audiovisuel et sur son financement - MR, 22 janvier 2008 :

« On ne peut pas se mettre la tête dans le sable plus longtemps. Il faudra répondre au questionnaire de la Commission européenne et le MR demande que la réponse fasse l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement de la Communauté française avant le 10 mars prochain », ont expliqué Françoise Bertieaux et Richard Miller au cours d’une conférence de presse. (...)

« La majorité PS-CDH au pouvoir à la Communauté française n’a trouvé jusqu’à présent aucun accord sur une définition des missions de service public en vue de la négociation de l’actuel contrat de gestion de la RTBF », ont déclaré Françoise Bertieaux et Richard Miller.

« De plus, l’augmentation de la dotation de la RTBF et le passage à 30% de la part des revenus qui peuvent provenir de la publicité commerciale, accentuent la nécessité de cette discussion », ont-ils ajouté, soulignant que la RTBf n’avait pas utilisé les 25% qui lui étaient autorisés dans l’ancienne formule. (...)

Le MR juge dès lors primordial de débattre de l’utilisation de ce refinancement et des revenus de la publicité commerciale dans le cadre de la définition des missions du service public. (...) "

Voyez la Proposition de résolution déposée par le MR au Parlement de la Communauté française.


Voir aussi Le MR veut la peau de la pub à la RTBF - Le Soir, 22 janvier 2008 :

"Le MR ne passe rien aux socialistes (lire en page 4), certainement pas leur souci de préserver la publicité commerciale à la RTBF, « un choix bien de gauche, on le comprend  », ironisait hier matin Didier Reynders, au siège du MR, à Bruxelles.

Flanqué de sa cheffe de groupe au parlement de la Communauté française, Françoise Bertieaux, et du patron de l’ensemble des parlementaires libéraux, Richard Miller, le président du MR a renchéri sur le thème des «  défaillances » de la télévision de service public, pas à la hauteur à son sens, qui n’assumerait pas ses missions spécifiques à côté des chaînes commerciales."

Trois débats, sinon rien - La Libre, 23 janvier 2008 :

"Alors que l’opposition MR et Ecolo réclame, avec des nuances, un débat sur la publicité et les missions de service public, la ministre Laanan a fait savoir qu’elle était favorable à ce qu’on relance le débat sur la publicité dans l’audiovisuel. Mais, conformément à ce qui avait été prévu dès 2007, c’est au Parlement à prendre l’initiative en mettant sur pied non pas un débat, mais trois : la publicité, la violence et les préjugés dans les médias. "Je souhaiterais que ces débats portent sur des propositions d’alternatives concrètes (NdlR : en matière de financement de la RTBF) et ne se limitent pas à des discussions de salon entre convaincus", a prévenu la ministre."


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité