Accueil > Dossiers > Affichage urbain et publicité extérieure > Messages reçus pour la pétition "Saint-Gilles sans pub !"

Messages reçus pour la pétition "Saint-Gilles sans pub !"

mardi 6 novembre 2007

Quelques-uns des commentaires envoyés par les signataires de la Pétition : Saint-Gilles sans pub ! :

Bernard : «  Decaux nous rend la vie triste.  »

Thomas : « La pollution de l’atmosphère provoque la fonte des glaces, la publicité provoque la fonte des esprits. La publicité est une pollution. »

Melanie : «  Pour un panneau publicitaire de 100 m2 sur la Grand-Place !  »

Decleyre : « A la place, des fresques artistiques ? »

Karim : « Donnez aux citoyens de l’espace, pas de l’espace de pub ! »

Steven : « marre de la pub, il serait quand même temps de demander au citoyen bruxellois ce qu’il en pense ; comme par exemple la pub sur les trams et les bus ».

Olivier : « Il est temps que les autorités admettent l’échec de leur politique urbanistique pour le quartier midi. Qu’elles repartent sur de bonnes bases et créent un environnement urbain humain donc non agressif. »

Kadir : «  Honteuse... la politique outrancière de Picqué à Saint-Gilles ! »

Burckhard : «  A l’intérieur du Pentagone on a réussi à se débarrasser des panneaux publicitaires envahissants il y a quelques années déjà grâce à l’action courageuse de l’échevin de l’époque, Michel Van Roye. Une mesure que Saint-Gilles ferait bien d’imiter ! »

Bernard : «  Il y a déjà bien trop de publicité : elle envahit tout  »

Véronique : «  L’espace publique ne devrait pas être un supermarché où le citoyen est bombardé de publicité. Et dire que nos politiciens nous parlent d’améliorer la qualité de vie, d’embellir nos quartiers....  »

Bastien : « Moins de pub, plus de vie locale ! Quand nous levons les yeux, c’est pour trouver un bout de ciel, pas une autre machine à vendre. »

Laurence : «  L’encre ??? Le papier ??? Le "paysage" ??? La société ??? »

Bernard : « Y en a marre ! »

Sylvain : « Il est vrai que je réside à Waterloo. Mais d’une part, j’ai de la sympathie pour la commune de Saint-Gilles et d’autre part, je suis de plus en plus irrité par les agressions, récurrentes et trop souvent débiles d’ailleurs, émanant de la publicité. Merci de cette initiative »

Stéphane : « La publicité empoisonne les esprits sous un faux prétexte de liberté.  »

Antoine : « C’est pas des pétitions qu’il faut faire, c’est les bruler !!  »

Hamel : «  La pub ne sert qu’à vendre des choses inutiles au bonheur »

Camille : «  La pub nous agresse parfois violemment mais aussi de façon subversive, perverse et constitue donc une atteinte à notre liberté d’expression. On constate aussi que les milieux les plus défavorisés qui n’ont pas accès au savoir sont les plus maniables et constituent donc un public privilégié pour ceux qui veulent faire consommer tout et n’importe quoi. Saint Gilles est une commune qui doit respecter ses citoyens et leur libre pensée. On a vu ce que donne la publicité à la RTBF...un nivellement par le bas culturel et aussi aux dépens de nos artistes...Bien sûr les panneaux publicitaires constituent une source de revenus mais il faut faire des choix environnementaux et éthiques. Ceci est vrai pour toutes les communes qui se proclament démocrates et démocratiques !!!!!!!!!!!!!! »

Benoit : «  L’union st-gilloise vaincra Clear Chanel !!! »

Benjamin : «  Non à la pollution de toute sorte ! Et merci aux initiateurs de se préoccuper de continuer de faire vivre de vrais questions de société, de s’intéresser à la vie de la population, contre les égoïsmes capitalistes ! »

Thierry :« Nous sommes envahis par tous ces panneaux publicitaires ! Il est temps que cette escalade cesse.  »

Olivier : « ...et bientôt des néons partout comme a Las Vegas ?!? non mais ?!!!!!! »

Donas : « Merci beaucoup pour cette initiative. Vive le militantisme ! »

Jean-Loup : «  Laissez donc respirer un peu ce quartier ; la pub fait vivre capital au détriment du citoyen. »

Nathalie : «  Het wordt tijd dat dit onooglijke cynisme in de Zuidwijk stopt en eindelijk aan een leefbare wijk wordt gewerkt. Daarmee moet de gemeente of het gewest geen geld verdienen. Integendeel, hieraan dient de lokale en regionale overheid geld en middelen en vooral een beetje respect voor de inwoners te besteden.

Daniel : « Vous avez bien raison. L’espace public appartient à la population. En Suisse, les panneaux géants sont tout simplement interdits. Fixons donc des limites, commune par commune s’il le faut.
Bien à vous
 ».

Xavier : « STOP la pub !!! »

François «  De l’air ...ou bien pourquoi pas de l’Art ? La pub, c’est assez. »

Julie : «  De l’air SVP. Bruxelles manque tellement de panorama dégagé et libre de toute publicité ! »

Jerry : « Stop à toutes les pubs envahissantes qui dégradent notre paysage urbain et détériorent notre qualité de vie. »

Adeline : «  ça me rappelle la sombre disparition de la fresque chaussée d’Ixelles au Matongé remplacée par l’immonde publicité pour [une marque de vêtements]...Vivement que l’on recouvre toutes les statues de Léopold avec des papiers d’emballages... C’est quand même plus tendance et au moi on comprendrait mieux le lien qu’il y a faire entre les tortionnaires et l’héritage de la richesse qu’ils apportèrent à leurs Patries...enfin...aucun rapport me direz vous... quoique. »

Baudouin : « Les riverains doivent pouvoir décider de l’avenir de leur quartier !  »

Emmanuelle : « ne cédez pas à la société de consommation : elle tue vos enfants et vos adolescents »

Martin : «  si elle était moins vicieuse... On ne serait pas fâché ! Si elle était moins imposante On ne serait pas fâché ! ... s’il y avait moins de "si" On ne serait pas fâché ! Je suis fâché ! »

Isabelle : « La pub, non merci déjà trop à la TV, radio, même sur le net... çà suffit laissé nos rues en paix et donnés leurs une allure plus humaine, plus conviviale !!! Un peu de nature et moins de pub pour toujours plus consommer, plus polluer... Marre de la pollution qui peut être aussi visuelle !!! »

Gerardo «  Saint Gilles est en train de prendre un virage très dangereux ! Nous devons nous serrer les coudes et nous soutenir pour lui préserver sa diversité sociale et culturelle. »

Jean : « Après "little Manhattan", gare du Nord, le "Mont des Désastres", gare Centrale, voici "Little Europa", gare du midi. Ca fait 20 ans que tout ça se trame. Ne nous étonnons plus des dérapages urbanistiques : la bruxelisation est plus célèbre que l’Atomium. Mais que deviendra ce quartier vidé de son peuple et de son âme ? »

Yannick : «  Halte à la propagande de tout poil ! »

Laure : « Non à l’envahissement publicitaire !!! Non à l’utilisation de l’espace public à des fins commerciales !!! Le véritable vandalisme urbain est la publicité intempestive et le harcèlement publicitaire !!! »

Ana : «  La beauté, tout comme la musique, adoucit les mœurs. Alors, ne défigurons pas la ville. J’ai vécu à Saint-Gilles qui a beaucoup embelli depuis lors, tout comme Bruxelles en général. Retour vers la laideur ? Non !  »

Wendy : « Marre des publicités tous azimut, envie de vivre et respirer tranquillement. »

Guido : « Stop à l’invasion de la publicité : elle contribue à la dégradation de la réflexion des gens sur l’impacte de leurs achats. »

Charlotte : «  Pour pour pour un espace plus grand de ciel et de sourires...non carnassiers (si ces pubs vous font le même effet... !) Respire, c’est bien comme nom ça !  »

Peggy : «  Super initiative !!!! Il ne faut pas baisser les bras et généraliser ce genre de démarches. Ensemble, nous vaincrons ! Je milite aussi contre l’implantation d’une immonde pub [pour une marque de vêtements] dans matonge  ».

Pia : « Non à la pub ! Placez y plutôt une grande affiche colorée, dessiné par les artistes du quartier, comme il y avait à Matongé avant qu’il y ait cette horrible pub [pour une marque de vêtements] ! Merci de lancer ce genre de pétition ! ».

Dominique : «  De façon générale, il y a trop de pub. A ce point-là, c’est une forme de pollution de l’esprit. Quant au panneau géant dans le quartier du Midi, c’est de la provoc ou quoi ?  »

Philippe : «  MILLE FOIS d’accord avec le commentaire de Stephane Ginsburgh. Pendant qu’on parle de + de sécurité, nous avons droit à une pub (du Fédéral en plus)disant ; "nous avons tous droit à notre PC... !". La Pub participe à aux frustrations grandissantes parmi les moins bien lotis. Enchaînement de violence sociale... et de besoins de sécurité pour les nantis. CQFD »

Stéphanie : « La publicité nuit gravement à l’environnement »

Anouk : « Un quartier déjà défiguré qui ne sera pas embelli ni rendu plus attractif par des publicités géantes, et qui ne feront qu’en souligner plus amplement la laideur actuelle ! Investissez dans des panneaux de bois peints par des jeunes du quartier -ils respecteront la démarche si elle est dans la concertation sociale - et s’il vous plaît, épargner nous cette solution de lifting de façadisme inappropriée, nous sommes des êtres humains, pas des bêtes de la consommation !  »

Tatiana : « Plus de beauté, moins de publicité. A bas le lavage de cerveau permanent.  »

Michel : « SVP arrêtez l’inflation publicitaire, véritable pollution merci  »

Lucienne : « Pour ne pas nous habituer à devenir ces passants indifférents à force de ne plus même désirer voir, sentir, entendre notre environnement s’abîmant... »

Luc : «  non à la pub qui pollue !  »

Clotilde : «  Quand les politiciens et urbanistes se décideront-ils à planter des arbres à la place des panneaux publicitaires ? Cela favoriserait : _ la décroissance _ la diminution de la pollution (visuelle et aérienne) _ la diminution du réchauffement climatique _ la diminution des dépressions et autres burn-out _ l’embellissement de nos cités _ l’amélioration de notre santé morale et physique _ l’épanouissement et le développement du QI de nos enfants à qui il serait plus utile de faire la différence entre un platane et un peuplier plutôt qu’entre un yaourt et un parfum ! Qui n’a jamais pris plaisir à grimper dans un arbre, petit ? Qui prendrait plaisir à gravir un panneau publicitaire ?  »

Delphine : « Ne nous envahissons pas de panneaux publicitaires qui détournent l’attention des automobilistes, dénaturent les paysages et poussent à la consommation ! La France, juste à côté, est un bel exemple d’où mène la pose effrénée de tels panneaux. Ne prenons pas le même chemin ! »

Antoine : « marre de la pollution publicitaire ! »

Sarah : «  Non a la contamination visuelle et cognitive !! »

Suzane : « Alors que certains ont pu comparer Saint-Gilles-"village mondial" à un petit Greenwich Village ou au Montmartre de jadis, voilà qu’"On" veut le transformer en vitrine de pub ?! Or c’est le Parcours d’habitants-artistes qui en a fait ce qu’il est : chaleureux, avec de jolis coins. Pourquoi le "coin quartier du Midi" reste-t-il le mal-aimé ? Pourquoi ceux qui AIMENT VRAIMENT Saint Gilles sont-ils tenus à l’écart ? Quel dommage, quelle erreur, quel scandale ! »

Sandra « (…) Plantez quelques arbres plutôt que de planter un énorme panneau publicitaire... »

Michel : « Pour un espace public plus convivial »

Eric : « Faites du quartier Midi (de nouveau ?) un quartier vivant en vivable et non pas un exemple d’urbanisme destructif et asphyxiant qui ne discute pas avec les riverains...
"Vergeet voor een keer hoeveel geld een miljoen is !!!" Charlie De Pauw est mort, non Eric”

Christian : «  Il est nécessaire de restreindre strictement les panneaux publicitaires placés en voirie car ils obèrent la visibilité notamment aux carrefours et passages piétonniers, masquent la signalisation officielle et de et sont source de danger pour les usagers. L’autorité publique ayant autorisé le placement de tels panneaux pourrait d’ailleurs être tenue pour co-responsable d’éventuels accidents. »

LIA : «  trop de publicité, surtout mensongère, nous pollue l’esprit »

Benoit : «  La pollution visuelle qu’est la pub en rue est aussi nocive pour la santé que le survol des avions sur Bruxelles ! »

Chloé : « Peignons plutôt les murs ! Des fresques toutes en couleur dans ce quartier tout de gris ça serait pas mal, non ? »

Jennifer : « Sur la tête de mon piano, si vous oser l’installer, je le démolirais ! »

Matthieu : «  MARRE DE LA PUB »

Luc : « Très bonne initiative »

Schollaert : «  Très heureux de cette initiative !  »

Benjamin : « Avant de remplir les caisses communales grâce à des rentrées financières publicitaires, il serait utile voire essentiel de réfléchir à comment redynamiser un quartier défiguré et victime du mépris des autorités Saint-Gilloises ! »

Alain : « Outrepasser les normes (ou les faire sur mesure), planifier "d’en haut", éviter le débat et la participation, dénier aux habitants le droit à un minimum de respect, s’entendre au mieux avec les promoteurs privés... bienvenue dans la gestion "socialiste" du quartier du Midi. »

Jérôme : «  Le Zottegem, l’unique café subsistant en face de la gare du Midi, se retrouve à présent dans une mère de publicités. Quel pauvre accueil pour une ville qui se veut moderne, ouverte et alternative. Quelle image de l’Europe. Je ne dis pas non aux pubs mais mises en scènes comme cela c’est absolument insupportable !  »

Matthieu : « Ces grands panneaux de publicité sont une pollution visuelle et intellectuelle. Les autorités politiques ont un devoir de protection de la population et doivent donc refuser ce type d’implantation. Merci. »

Benoit : «  L’espace dévolu à la publicité dans l’espace public doit être raisonnablement limitée. Ces placardages participent au sentiment d’insécurité et d’impunité. »

François «  limitons la publicité, cette pollution des esprits. »

Lise : «  Par principe mais aussi pour le bien vivre à Saint gilles »

Michel : « Signataire en tant qu’utilisateur régulier de la Gare du Midi. N’aggravons pas laideur de la rénovation de ce quartier !  »

Marc : « Consommons comme on nous somme de consommer. Encore plus de 4x4, encore plus d’avions, encore plus de camions, encore plus de gaspillage. Surtout, oublions qu’on va dans le mur. »

Jeroen : “Plein des bureaux, Plein des pubs, mais pas de vie ou logements dans le quartier du midi. On veut créer de l’argent, l’argent et encore un plus d’argent. Mais qui bénéfice et qui souffre ?  »

Dany : «  Ouvrez l’horizon ! Donnez-nous de l’air ! »

Stéphanie : « pas de panneau de pub dans le quartier bxl midi !!!!  »

Daniël : « Er zijn al genoeg reclameborden in de stad.

Renaud : « Une fois qu’on est désintoxiqué, on la voit de nouveau, la pub, partout, et elle souille le paysage.  »

Ahmed : « un monde sans pub »

Shin : «  une intervention artistique, un mur végétal, beaucoup d’autres choses qui pourraient être plus intéressantes qu’un panneau où l’on voit défiler les €  »

Karim : «  Marre de subir cette agression permanente. »

Vincent : «  Marchandise, laisse respirer nos yeux... »

HELENE : “Sur quoi va-ton fixer le panneau, quand il n’y aura même plus de bâtiments ? Sur un picqué ? hahahhaha  »

Yannik : «  je suis moi !  »

Alain : « Non à la mise à sac de Bruxelles par les promoteurs et les publicistes ! »

John : « En tant qu’habitant de Bruxelles depuis 30 ans, j’ai vu la ville vendre son urbanité aux publicitaires qui, outre le fait qu’on ne leur demande rien (Messieurs les politiciens, prenez en bonne note, puisque c’est vous qui accordez aux publicitaires de nous empoisonner la vie et la vue), pondent des pubs plus débiles les unes que les autres, sans parler des fautes d’orthographe, du cynisme, des mensonges et du mauvais goût qu’on peut à loisir y trouver. À quand le concours de la plus mauvaise pub (≠ catégories) à élire parmi celles qui sont visibles et que les publicitaires prendraient en travers de la tronche en retour de flamme. »

Carine : «  fini la pollution visuelle  »

Gérard : « Comme ancien habitant de St Gilles (rue E. Feron) et activiste d’un comité de quartier (années 76 à 79), je reste attaché à la commune, à sa diversité, son tissu urbain et, surtout, à ses habitants. Je suis écœuré par la politique inurbaine qui s’y pratique actuellement. »

Réginald : «  La pub provoque la surconsommation. La pub sert surtout l’industrie automobile et le tourisme aéroporté, surtout aux abords des gares. Il faut que cela cesse. Vite. »

Daniel : « plaçons le pognon que coûte c’est panneaux publicitaire dans la rénovation de façades, de parcs public, de pistes cyclable...  »

Zoé : «  publicité = bourrage de crâne = abêtissement de la population = surendettement = paupérisation = sinistrose et défiguration des quartiers = vandalisme. »

Vincent : «  Les messages de la publicité ne sont pas neutres, ils comportent implicitement des choix politiques, sociaux et philosophiques. Donc, les citoyens doivent pouvoir exercer un contrôle sur les contenus et les modes de diffusion de la publicité. Il faut instaurer un comité de censure indépendant et efficace. Il est urgent de créer un ensemble de lois qui obligent les annonceurs à faire contrôler le contenu des publicités ainsi que leur mode de diffusion. »

Jean-Marie : « La pub en-lasse et étouffe. STOP ! »

Frédéric : «  à quand une politique de gauche à Saint-Gilles ? »


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité