Accueil > Nouvelles > Le Pape contre la pub

Le Pape contre la pub

vendredi 12 octobre 2007

Voir : Le Pape adresse un message « vert » aux jeunes générations, Reuters via Le nouvel Obs, 02 septembre 2007.

« Le monde doit prendre des initiatives courageuses pour sauver la planète avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré Benoît XVI à l’occasion du premier rassemblement de jeunes catholiques axé sur la protection de l’environnement.

« Un ’oui’ décisif est nécessaire pour les décisions dont dépend la sauvegarde de la création, ainsi qu’un engagement vigoureux pour inverser les tendances qui risquent d’aboutir à des situations de dégradation irréversibles », a dit le pape dans une homélie prononcée au sanctuaire marial de Lorette.

(...)

Le pape a déclaré en août que l’humanité devait écouter « les voix de la terre » sous peine de provoquer sa propre destruction.

Dans son homélie de dimanche, il a encouragé son jeune auditoire à « aller contre le courant » et à se défier des procédés de séduction médiatiques incitant au matérialisme, au consumérisme et aux plaisirs éphémères : « Soyez critiques. Ne suivez pas la vague créée par ce puissant moyen de persuasion. N’ayez pas peur, chers amis, d’emprunter des chemins différents suggérés par l’amour véritable, un mode de vie sobre et bienveillant... »

*
* *

Voilà qui est dit. Précisons pour toute clarté que Respire est une association non confessionnelle.

On ne peut que se réjouir de la prise de conscience que propose le Vatican [1], ainsi que des efforts entrepris pour maîtriser son empreinte écologique (dépêche ci-dessus).

Soulignons encore qu’il serait utile pour la clarté du message que le Pape renonce à la papomobile et y préfère la bicyclette. Ce serait là un véritable coup de fouet dans le temple.

Notons également qu’à peine quelques semaines plus tard, l’Église catholique lançait une campagne publicitaire d’envergure à Bruxelles et en Wallonie avec l’appui de la Fondation Saint-Paul. Cette association, née il y a 11 ans, a pour but d’assister l’Église dans sa tâche d’évangélisation.

Ladite Fondation surfe sur la même vague (des verts paturages) en affichant cette béatitude : « À ceux qui font preuve de douceur, Dieu donne la terre de demain »... [2]
L’Évangile en 20m2 sur les dispositifs publicitaires d’une multinationale spécialisée dans la manipulation publique et la dévastation du monde, voilà qui pose de sérieuses questions de cohérence.
Un nouveau greenwashing, apostolique ?

Notes

[2Voir :« Bienheureuse, la pub’ d’Église » dans La Libre Belgique du 25/09/2007.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité