Accueil > Actualité du monde publicitaire > Friends of the Earth Europe porte plainte dans trois pays contre une (...)

-= Voir en ligne : http://www.foeeurope.org/press/2007... =-

Friends of the Earth Europe porte plainte dans trois pays contre une publicité trompeuse de Shell.

mercredi 13 juin 2007

Publicité trompeuse de Shell : une plainte a été déposée

Les raffineries de pétrole émettent de la fumée, pas des fleurs.

8 Mai 8 2007, BRUSSELS (BELGIUM), LONDON (UK), THE HAGUE (THE NETHERLANDS) - Les plaintes sont déposées aujourd’hui, le 8 mai, dans trois pays européens contre une publicité honteuse aux allégations "vertes" exagérées et trompeuses au sujet des opérations du géant pétrolier Shell.

Friends of the Earth Europe dépose plainte simultanément auprès des autorités des normes publicitaires de Belgique, des Pays-Bas et du Royaume-Uni contre la publicité de Shell qui dépeint la cheminée d’une raffinerie de pétrole émettant des fleurs au lieu de fumée et affirme qu’elle utilise ses "émissions de CO2 pour faire pousser des fleurs et [ses] rejets de soufre pour faire du béton". [1]

Friends of the Earth Europe dénonce le message général et l’imagerie utilisée. La publicité déclare "Ne rejetez rien ailleurs, il n’y a pas d’ailleurs" (’Don’t throw anything away, there is no away’) - ce qui pourrait être vrai, mais la déduction qui voudrait que Shell réalise ses opérations en accord avec ce principe est faux et trompeur. La publicité de Shell est également trompeuse en ce qu’elle suggère que Shell utilise tous ses rejets de CO2 pour faire pousser des fleurs alors qu’en réalité Shell y consacre moins de 0,5 pour cent de ses émissions.

Shell vante le fait qu’une raffinerie aux Pays-Bas permet de récupérer le CO2 pour chauffer une serre, ce qui économise 350.000 tonnes de dioxyde de carbone par an. Cela représente seulement 0,325 pour cent des émissions directes de Shell. Selon ses propres données, Shell a émis 100 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2005 [2].

Paul de Clerck , Friends of the Earth Europe Corporates Campaigner, a déclaré :

"Shell est l’une des compagnies les plus sales du monde. Les personnes vivant à côté des raffineries Shell dans le monde peuvent en témoigner. Shell devrait dépenser son argent pour nettoyer ses saletés, pas pour tromper le public avec des publicités coûteuses et malhonnêtes. Nous espérons que les autorités des normes publicitaires [le JEP en Belgique] prendront les mesures nécessaires pour faire retirer immédiatement cette publicité et ordonner à Shell de publier un correctif à destination du public confronté à cette publicité trompeuse".

Des personnes souffrent des effets de la pollution générée par les raffineries Shell au Nigeria, en Afrique du Sud, aux Etats-Unis et aux Philippines, entre autres.

Au Nigeria, Shell pratique le torchage du gaz présent dans les gisements de pétrole, malgré l’interdiction de la Haute Cour Nigériane. Ces activités illégales de Shell émettent du soufre qui cause des pluies acides, dévaste l’environnement et corrode les maisons.


A Durban (Afrique du Sud) par exemple, Shell émet 7.300 tonnes de dioxyde de soufre par an, dont il pourrait récupérer et réutiliser la plus grande partie. On observe chez les personnes vivant à proximité de la raffinerie Shell des taux élevés d’asthme et de maladies respiratoires, qui pourraient être dues à l’inhalation de hautes doses de dioxyde de soufre.

***

Pour plus d’informations, contacts :

In Belgium - Paul de Clerck, Friends of the Earth Europe’s Corporates Campaigner. Tel : +32-494-380959 (Belgian mobile)

In the UK - Hannah Griffiths, Friends of the Earth Corporates Campaigner. Tel : +44 20 7566 1666 or +44 7855 841 994 (UK mobile)

In the Netherlands - Anne van Schaik, Friends of the Earth Netherlands Corporates Campaigner. Tel : + 31-6-29593877 (Dutch mobile)


Le texte complet de la plainte déposée en Belgique peut être consulté (en anglais) sur le site de FoE Europe (.pdf)

Traduction de Respire.

Notes

[1Voir la publicité sur le site de Shell

[2Dernière données accessibles, tirées du "Shell’s Sustainability Report" (.pdf)


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité