Accueil > Nouvelles > L’éthique : dérangeante au point de se faire museler.

L’éthique : dérangeante au point de se faire museler.

Réaction suite à la censure de campagnes de sensibilisation.

vendredi 16 décembre 2005

Coup sur coup, la SNCB et la STIB ont refusé la campagne de fin d’année de Gaia, intitulée Foie gras, bouffe de sadique [1]. La campagne comprend deux affiches montrant sur l’une une oie et sur l’autre un canard, enchaînés et affublés d’accessoires sado-masochistes. Elle entend dénoncer le gavage de ces animaux qui est une vraie torture que la production d’un mets ne justifie pas.

Autre campagne de sensibilisation interdite : celle menée par le CNCD-11.11.11. au sujet de "l’aide au développement". Les deux campagnes mentionnées ici soulignent des enjeux qui ne peuvent pas être mis sur le même niveau, mais nous les rapprochons parce qu’il s’agit dans les deux cas de campagnes de sensibilisation éthique qui ont été interdites.

Pour rappel, la campagne CNCD-11.11.11 représentait deux Africains qui se réjouissent à la réception d’une enveloppe en provenance le Belgique. Malheureusement, l’enveloppe se révèle être vide. Monsieur le ministre Armand De Decker (MR), qui s’est probablement senti offensé, a fait interdire cette publicité sous prétexte qu’elle serait mensongère [2].

Après analyse, on constate pourtant que cette enveloppe n’est en effet pas vide, mais contient un solde négatif [3] ! L’exploitation des ressources humaines et naturelles au profit du maintien de nos modes de consommation et le remboursement des dettes génèrent des flux d’argent des pays pauvres vers les pays riches extrêmement plus élevés que ce qui est investi dans la coopération au développement [4].

Comment expliquer que des campagnes de sensibilisation soient interdites par les pouvoirs publics et le gouvernement alors que nous sommes soumis quotidiennement à environ 3000 messages publicitaires commerciaux qui présentent des produits sous des jours trompeurs ; et que parfois ils enfreignent ostensiblement la loi comme la récente campagne de publicité pour le journal Le Soir ?

À quand l’application de la loi sur toutes les publicités mensongères ?

À quand la suppression des publicités incitant à la surconsommation (et celles pour les offres de crédit qui l’accompagnent) qui fleurissent allègrement dans le métro bruxellois et qui sont autrement plus choquantes et dangereuses que la campagne de Gaia au sujet de laquelle la STIB joue la vierge effarouchée ?

À quand, enfin, un système qui ne soit plus basé sur le productivisme et sur la surconsommation mais sur des valeurs éthiques, solidaires, en harmonie avec la vie sur notre planète à tous ?

Certainement pas tant que la publicité commerciale aura le champ libre là où les rares sursauts éthiques sont interdits d’expression dans l’espace public !

Notes

[1Lire les communiqués de presse de Gaia suite aux refus de la SNCB et de la STIB.

[2Lire les communiqués de presse du CNCD du 17 et du 18 novembre 2005.

[3Voir les analyses du CNCD-11.11.11 sur la dette et sur "l’aide au développement".

[4Lire, à ce sujet, l’éditorial de Pierre Galand, sénateur (PS), ancien président du CNCD et ancien secrétaire général d’Oxfam.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité