Accueil > Nos actions > Action "journée de la pub"

Action "journée de la pub"

Tracts, calicot, message aux publicitaires

jeudi 21 décembre 2006

Le 24 novembre dernier, la veille de la journée sans achats, le Conseil de la publicité organisait la journée de la publicité.

À cette occasion, des personnes enthousiastes, parmi lesquels des membres du collectif RAP et de l’asbl Respire, ont été signifier aux tenants de l’industrie publicitaire que, contrairement à ce que l’organisation de ladite journée laissait croire, un nombre croissant de personnes refusent l’envahissement publicitaire et l’agression commerciale qu’il promeut.

Cette journée avait été précédée de la campagne publicitaire pour la publicité initiée par le même Conseil. [1]

PDF - 869.3 ko
Tract journée pub 06
La page 2 est au dos de la 1. La 4, au dos de la 3.

Des tracts décrivant les impacts réels de la publicité commerciale et l’inanité du slogan du Conseil de la publicité ont été distribués gratuitement et sans visée commerciale aux personnes qui participaient à cette journée.

Un calicot a été tendu devant l’entrée de la salle de conférence de l’ING, jusqu’à ce que le service de sécurité de la banque vienne nous demander de quitter les lieux.
À la question que nous lui posâmes :
- « N’en avez vous pas marre de la publicité ? Que faites-vous quand votre film est interrompu par de la pub ?  », l’homme de la sécurité nous répondit en substance :
- « Bien sûr que j’en ai marre, quand vient la pub à la télé, je zappe. »

Force est de constater que l’ING fait peu de cas de l’opinion de ses sous-traitants, tout comme le Conseil de la publicité se moque des conseils du public, tout comme, encore, l’intérêt publicitaire est largement opposé à l’intérêt public.

En attendant de revenir plus longuement sur l’ineptie du slogan de la campagne du Conseil de la publicité, nous vous proposons ci-dessous quelques éléments circonstanciels de déminage mental suivi d’un message aux publicitaires.


Le syllogisme fallacieux selon Ionesco (dans la bouche d’un futur Rhinocéros) :

- Tous les chats sont mortels,
- Socrate est mortel,
- Donc, Socrate est un chat.

La vérité selon le Conseil de la publicité (dans sa dernière campagne de publicité) :

- Tout le monde essaye parfois de séduire,
- La publicité présente la marchandise sur le mode de la séduction,
- Donc, tout le monde fait de la publicité.

Éléments circonstanciels de déminage mental :

- Une personne n’est pas une marchandise,
- une personne qui séduit une autre personne n’a pas nécessairement quelque chose à lui vendre et ne fait pas nécessairement de la publicité commerciale,
- le Conseil de la publicité prend les personnes pour des marchandises,
- le Conseil de la publicité instrumentalise les relations humaines,
- le Conseil de la publicité prend les personnes pour des imbéciles,
- le Conseil de la publicité impose ses messages à tous,

donc, le Conseil de la publicité est une institution nocive.


Message aux publicitaires

« C’était l’heure pour eux de rentrer ».
Lyonel Trouillot

Chers publicitaires, habitants de la planète Terre.

Le savez-vous ? Si tout le monde consommait comme nous, en Belgique, nous aurions besoin de trois planètes.
L’avenir, c’est donc de moins consommer !
Pourtant, et cela vous le savez, la publicité que vous imposez à tous nous pousse à consommer davantage. Et ça marche !
La publicité commerciale constitue donc aujourd’hui un problème, la publicité commerciale s’inscrit contre la vie.

Chers publicitaires, habitants de la cité.

Comme vous le savez, la liberté individuelle s’arrête là où commence celle de l’autre. Vous dites aimer la liberté, la défendre, même.
Pourtant, et vous le savez, vos messages commerciaux s’imposent à tous, 2500 fois par jour. Quid de la liberté de ne pas subir vos campagnes en tous lieux et en toutes heures ?
La publicité commerciale non-sollicitée est une atteinte à la liberté individuelle.

Chers publicitaires, habitants de la cité et de la Terre, choyez la vie et la liberté, refusez de participer à toute campagne de publicité commerciale dans l’espace public.

Bien à vous.

Un tas de cerveaux non disponibles.

Notes

[1Rappelons que, comme son site internet l’indique, « Le Conseil de la publicité a pour but la promotion, la valorisation et la défense de la communication publicitaire et de sa liberté, facteur d’expansion économique. »


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité