Accueil > Documents > Décroissance de la consommation > Empreinte écologique : Rapport Planète Vivante 2006 de WWF

Empreinte écologique : Rapport Planète Vivante 2006 de WWF

lundi 6 novembre 2006

« Nous sommes clairement dans une situation de surconsommation. Nous utilisons les ressources naturelles à un rythme bien trop rapide », signale James Leape, directeur général du WWF International. « Les conséquences prévisibles sont très préoccupantes. Il est temps de faire quelques choix vitaux. Améliorer la qualité de vie tout en réduisant notre impact sur les ressources naturelles ne sera pas facile. Les villes, les centrales électriques et les habitations que nous construisons aujourd’hui vont soit mener la société à une surconsommation ravageuse qui continuera dans les générations à venir, soit amener cette génération et les suivantes à prendre la voie du développement durable.  [1] »

Voir le Rapport en ligne (.pdf - 5Mo) sur le site du WWWF Belgique.

L’empreinte écologique est un indicateur qui permet d’évaluer la quantité de surface de terre et d’eau nécessaire pour produire les biens et services que nous consommons et absorber la pollution que nous générons. C’est une mesure de notre consommation de ressources naturelles. Elle présente l’avantage d’être très pédagogique dans la mesure où elle permet de visualiser l’impact de notre consommation sur l’écosystème et de rendre plus palpable les effets - positifs ou négatifs - de nos gestes d’achat et de consommation.

Pour une présentation générale voir le site de WWF Belgique.


Ci-dessous, la consommation de ressources naturelles par région rapprochée des limites en ressources disponibles pour les mêmes régions. On voit que l’occident est largement au-dessus de ce que son environnement lui permet, alors que la zone Amérique Latine-Caraïbes par exemple dispose d’une "marge de consommation" importante.


Fig. 20 extraite du rapport Planète Vivante 2006.


Ci-dessous, la répartition géographique mondiale des intensités de consommation : plus c’est rouge, plus la surconsommation est forte : il apparaît clairement que l’occident fait partie du problème !

intensité de la consommation :

Extrait du site Global Footprint Network


Calculez votre empreinte écologique ici.

Notes

[1Le développement durable est un concept qui a été largement galvaudé notamment par les multinationales, qui s’en servent toujours plus comme d’un argument marketing. Comme l’outil de l’empreinte écologique l’indique clairement, nous (ceux qui surconsomment) devrons inéluctablement passer par le chemin de la décroissance de la consommation - une notion nettement moins récupérables par la logique marchande.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité