Accueil > Nos actions > Rencontre avec le Belgian Management & Marketing Association (...)

"Un monde sans pub, est-ce possible ?"

Rencontre avec le Belgian Management & Marketing Association (BMMA)

Bref compte-rendu

mercredi 7 février 2007

Le 25 septembre 2006, le Belgium Management & Marketing Association organisait une rencontre autour du thème "Un monde sans pub, est-ce possible ?" (un petit vote en ligne était réalisé à l’occasion, 54% des participants ont répondu : OUI). Christophe Koninckx, de l’agence Yuluka y a présenté une vision différente de la comm’ basée sur un parcours personnel en rupture avec le "tout est à vendre". Respire a eu l’occasion d’y proposer son point de vue sur la publicité commerciale non sollicitée à des représentants du monde de la pub commerciale et du marketing.

Le BMMA a pris cette initiative suite au passage de Respire sur les ondes de PureFM, où le propos "antipub" avait intéressé certains professionnels du marketing, désireux de comprendre davantage nos motivations.

Sans langue de bois ni d’un côté ni de l’autre, nous avons eu un long échange autour des enjeux liés à la publicité. Beaucoup de questions/critiques nous ont été adressées, parmi lesquelles certaines "classiques" :

- Tout le monde sait que le monde va mal, mais alors que fait-on, que proposez vous ?
- La pub n’est pas la seule responsable, il est facile de s’en prendre à elle comme à un bouc émissaire,
- La pub fait aussi de bonnes choses, est créative, belle, etc.,
- Les publicitaires réaliseraient volontiers et avec conviction des annonces pour des produits "durables" si leurs clients le leur demandaient,
etc.

Nous avons répondu collectivement (5 membres de Respire étaient présents) en soulignant que :

- Si tout le monde sait que la direction que nous prenons n’est pas la bonne, il faut en changer. Le défi de la surconsommation est tellement vaste qu’il n’existe pas de solution miracle, et encore moins de solution clés-en-main qui ne demanderait aucun effort ni aucun renoncement. Respire propose de supprimer toute publicité commerciale dans l’espace public et toute publicité commerciale non sollicitée, ce qui aurait un impact symbolique et réel immédiat et fort ;
- Effectivement, la pub n’est pas la seule responsable, mais elle est à la fois le symbole et un moteur puissant de nos économies de croissance insoutenables. C’est à ce titre notamment que nous pensons nécessaire de réaliser un travail de sensibilisation informant des pratiques publicitaires et ses conséquences qui de toute évidence sont très problématiques. Agir sur le symbole est aussi agir sur le réel ;
- Quelles que soient les formes qu’elle prend, la publicité commerciale a pour unique finalité de faire vendre. Les qualités de créativité qu’elle peut avoir sont des outils mis au service de la marchandisation du monde, qui elle, est laide ;
- Nous faisons une distinction entre les personnes et leurs actes. Nous ne sommes pas d’accord avec les actes et discours que les publicitaires développent dans le cadre de leur profession, ce qui ne nous empêche pas de respecter les publicitaires comme personnes. Aucun individu ne peut être réduit à la nature des actes - bons ou mauvais - qu’il pose à un moment de son existence, ne fût-ce que parce qu’il a la possibilité de faire autre chose. Nous ne doutons pas que certains publicitaires participeraient volontiers à des campagnes de sensibilisation saines. Cela n’enlève rien à l’état du système publicitaire existant dont la puissance abrase activement les principes démocratiques et aggrave fortement la dévastation de la planète. C’est pourquoi nous avons suggéré aux personnes présentes d’arrêter de faire de la pub dans l’espace public, proposition qui n’a pas immédiatement recueilli un assentiment général (sourire).

Vous trouverez ci-dessous le diaporama qui a servi de support à la présentation de Respire.

PowerPoint - 165 ko
Présentation Respire Live BMMA 25/09/06(.ppt)

Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité