Accueil > Nouvelles > Ne dites plus 29®.

Ne dites plus 29®.

Bienvenue dans la vraie vie® (Knorr®, Unilever®)

jeudi 29 juin 2006

Le 23 mai 2006, le tribunal de grande instance de Toulouse a interdit aux magasins de vêtements Momo le Homard® (Finistère, département 29®) d’utiliser le nombre 29® écrit en chiffres romains sur ses articles sous prétexte qu’il a été déposé par la société basque Bil Toki®. D’autres nombres sont ainsi déposés et si, par exemple, vous souhaitez lancer une gamme de produits cométiques portant le code postal du centre de Bruxelles, tant pis pour vous, 1000® appartenant à Procter & Gamble®. De même, 5® appartient à Chanel®.

Pour déposer une marque, il suffit de vérifier qu’elle n’est pas déjà attribuée à quelqu’un d’autre dans le même secteur d’activité, de demander ensuite aux autorités compétentes [1] pour pouvoir enregister la marque, et puis, enfin, de payer. Pour enregistrer une marque pendant 10 ans dans le Benelux, cela vous coûtera 240€. (Remarque d’à-propos : si le symbole est bien d’utilisation libre, le mot Euro® est, lui, enregistré comme nom de litière pour animaux.)

Nous savions déjà que nous pouvons nous faire déposséder de notre prénom suite à l’affaire milka.fr où une couturière prénommée Milka® a dû céder, sur ordre de justice, l’adresse du site Internet de son magasin au groupe alimentaire Kraft Food®, filiale d’Altria® (nouveau nom de Philip Morris®). Votre prénom est certainement déjà lui aussi une marque déposée. D’ailleurs, notre souverain sait-il que le sien est enregistré par le groupe pharmaceutique Aventis® pour désigner des médicaments pour l’application interne, des produits pour la destruction d’animaux et de végétaux [2] et des désinfectants ?

Mais, plus que cela, tous les mots peuvent être (ou sont déjà) enregistrés. Ainsi, Respire® appartient à une société étasunienne d’emballages plastiques pour légumes. Bonheur® appartient à Nestlé®. Pour l’Amour® ou le Jeu®, adressez-vous à L’Oréal®. Quant à l’Humour®, il vous promet du strontium.

Récemment, sur Télé Bruxelles®, le participant à un jeu® expliquait qu’il travaillait pour « un magasin de meubles en kit suédois » pour éviter de faire de la publicité clandestine. En poussant la logique un peu plus loin, les médias devraient éviter de prononcer tout mot susceptible d’être une marque. Il faudrait même bannir le simple bonjour® (Nestlé®). Les périphrases et les circonvolutions de langage que cela occasionnera nous promettent bien du plaisir® (Citroën®). À la météo, on ne pourra plus dire « Demain®, il® y® aura® du® soleil® » mais un simple « Jeudi ensoleillé ». Si, par malheur, le demain® en question est un vendredi®, on® n®’est® pas® sortis® de® l®’auberge®.

Et® chaque lettre de® l’alphabet® étant déposée (R® appartient à l®’équipementier pétrolier Halliburton®, E® à Canon®, etc®.), n®o®u®s® n®e® p®o®u®r®r®i®o®n®s® m®êm®e® p®l®u®s® l®e®s® u®t®i®l®i®s®e®r® l®i®b®r®e®m®e®n®t®. H®e®u®r®e®u®s®e®m®e®n®t®, i®l® n®o®u®s® r®e®s®t®e® l®e® m®o®r®s®e®...

" -... / .. / . / -. / ...- / . / -. / ..- / . // -.. / .- / -. / ... // ..- / -. // — / --- / -. / -.. / . // — / . / .. / .-.. / .-.. / . / ..- / .-. "®
( .-. / .... / --- / -. / . // .—. / --- / .-.. / . / -. / -.-. ®)

Notes

[1le BBM pour le Bénélux, l’INPI pour la France et l’OAMI pour l’Europe

[2Son épouse est-elle d’accord, son prénom à elle étant enregistré pour des rosiers et plants de rosiers ?


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité