Accueil > Nos actions > Un sentier en travers du projet de mégaprison de Bruxelles

Comité de haren - Communiqué de presse 30 septembre 2015

Un sentier en travers du projet de mégaprison de Bruxelles

mardi 6 octobre 2015


La Ville de Bruxelles organisait ce mercredi matin la concertation sur le destin de sentiers vicinaux à Haren dont le chemin du Keelbeek, qui par malchance se situe au beau milieu du terrain prévu pour la construction de la mégaprison de Bruxelles.
Dés le matin une petite foule d’opposants à ce projet toxique, réunis avec affiches, tracs et bannières, ont organisés une petite action symbolique avant de pénétrer dans la salle de réunion. Ils voulaient souligner la difficulté pour les citoyens de se faire entendre dans ce projet. Pendant la séance, les banderoles aux slogans colorés n’ont pas été appréciés par le président de la séance.

Les réclamations des nombreux riverains présents venus de Haren mais aussi d’Evere et Diegem portaient sur la nécessité de maintenir cette liaison précieuse pour de nombreux écoliers et promeneurs, piétons ou cyclistes qui utilisent ce trajet au quotidien.

La proposition de détourner ce sentier et d’en allonger le tracé a été dénoncé comme une aberration et la proposition de le recouvrir d’asphalte a véritablement indigné les amoureux du site qui souhaitent surtout lui conserver son aspect naturel et sauvage. Les aménagements de loisirs proposés en guise de compensation ont été dénoncés comme ridicules face à l’ampleur des dégâts. Si l’avenir des sentiers était bel et bien au coeur des discussions c’est aussi tout le mécanisme des décisions qui a été remis en cause. Beaucoup on dénoncé le manque de concertation et de dialogue concernant le projet de prison dans sa globalité, jugeant les procédures anti démocratiques.

Par exemple, les discordances entre les objectifs du schéma directeur pour Haren et les recommandations du Plan Régional d’Affectation du Sol ont été pointées à plusieurs reprises par les habitants qui regrettent cette absence de cohérence entre les intentions et les actes.

Une des questions soulevée et particulièrement interpellante est l’absence de motivation pour justifier la demande de suppression et de déviations des sentiers du Keelbeek. Un point opaque et sensible qui mérite d’être étudié plus en détail, tout simplement parce que contraire aux principes légaux.

La Ville de Bruxelles a réaffirmé, lors d’une récente réunion de quartier à Haren, ses réelles réticentes à la construction de cette mégaprison surdimensionnée sur son territoire. Les habitants soutiennent cette remise en question radicale de ce mégaprojet décidément trop mal pensé.

Contact : Laurent Moulin, Comité de Haren 0499 030901

Finalement, la Commission de concertation s’est prononcé contre le détournement/destruction du Keelbeek. Elle a remis un avis qui n’est pas contraignant, mais qui est néanmoins important. Le Conseil communal de la ville doit encore valider la position du Collège communal.
Reportage de TV Brussel :
http://www.brusselnieuws.be/nl/vide...

Cela dit, voyez la réaction du Moinistre-président Vervoort :
http://www.lavenir.net/cnt/DMF20151...

Il y a encore un peu de travail en perspective !


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité