Accueil > Documents > Décroissance de la consommation > Pic du pétrole et du gaz > "L’armée allemande prédit le pire une fois le pic pétrolier atteint"

"L’armée allemande prédit le pire une fois le pic pétrolier atteint"

Le Monde, 11 septembre 2010

mardi 14 septembre 2010

Le "peak oil" (pic pétrolier), ce moment où la production de pétrole va commencer à diminuer, aura des conséquences considérables sur l’économie et la politique extérieure allemande. Telles sont du moins les conclusions d’un rapport émanant du département d’analyse stratégique de l’armée allemande, récemment dévoilé par le site Spiegelonline. Une révélation que ni l’armée ni le gouvernement n’ont souhaité commenter.

(...)

Néanmoins, alors que la date de 2030 est souvent admise, le rapport estime qu’"il est probable que le "peak oil" intervienne autour de 2010 et que ses effets sur la sécurité se fassent sentir entre quinze et trente ans plus tard". Tandis qu’Angela Merkel doit présenter, le 28 septembre, sa stratégie en matière énergétique pour l’horizon 2050, le rapport souligne que la raréfaction de pétrole "entraînera de grands risques systémiques pour l’Allemagne vu son implication dans la mondialisation, et ce quelles que soient les politiques énergétiques suivies".

Contrairement aux crises liées dans le passé aux matières premières qui se sont traduites par des tensions régionales, le peak oil pourrait provoquer des tensions mondiales. En raison du rôle que le pétrole joue dans l’économie, notamment la chimie, sa rareté touchera l’ensemble des économies.

(...)

Lire l’entièreté de l’article : "L’armée allemande prédit le pire une fois le pic pétrolier atteint", Le Monde, 11 septembre 2010.

Voir l’article du Spiegel : "Military Study Warns of a Potentially Drastic Oil Crisis", 1 septembre 2010.


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité