Accueil > Dossiers > "Le Forum nucléaire Belge" > France - "Vraies-fausses" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" (...)

France - "Vraies-fausses" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" poursuit son action

vendredi 19 décembre 2008

La 16 novembre dernier, le Réseau Sortir du nucléaire saisissait le "Jury de Déontologie Publicitaire" (l’équivalent du JEP Belge) contre AREVA et "Sciences et Vie Junior", qui trompent les jeunes lecteurs avec de la publicité déguisée (voir France : le lobby nucléaire fait de la pub mensongère).

Le réseau a reçu une réponse du "Jury", qui comme à l’accoutumée du lobby publicitaire (structuré internationalement), propose un condensé de malhonnêteté crasse doublée d’une volonté évidente de ne pas prendre de décision qui pourrait nuire à ses intérêts, quand bien même il s’agirait de recadrer des publicités clandestines pour le nucléaire dans des revues à destination de la jeunesse.
Le Réseau répond à son tour à lobby pub.
Sortir du nucléaire adresse également un nouveau courrier à Science & Vie Junior.
Deux document reproduits ci-dessous et à découvrir également via le dossier correspondant : Areva et les magazines pour les jeunes.

*
* *

- 1. [cp-rezo] Suite de l’affaire des "Vraies fausses" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" répond au Jury de "déontologie" publicitaire
- 2. [cp-rezo] "Vraies-fausse" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" écrit à nouveau à Science & Vie Junior

1. [cp-rezo] Suite de l’affaire des "Vraies fausses" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" répond au Jury de "déontologie" publicitaire

Lundi 15 décembre 2008

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 840 associations
9 rue Dumenge 69004 Lyon

au Jury de déontologie publicitaire (JDP)
s/c Mme Hagelsteen, Présidente du JDP

Objet : plaintes contre les publicités trompeuses d’Areva dans plusieurs magazines pour les jeunes

Madame, Monsieur,

Le 16 novembre 2008, nous avons déposé auprès de vos services une première plainte contre la société Areva pour avoir inséré dans la magazine Sciences et Vie Junior des publicités trompeuses, présentées sous forme de "jeu concours", et ne comportant par la mention "publicité".

Nous vous faisons part de notre plus grande colère à la lecture de votre réponse datée du 1er décembre (mais que nous n’avons reçue que le 12 décembre). Faut-il croire que votre organisme, le Jury de déontologie publicitaire (JDP) , qui vient tout juste de prendre la suite du Bureau de vérification de la publicité (BVP), marche parfaitement dans les traces de son prédécesseur... qui a démontré avec constance sa collusion avec les annonceurs, ou du moins les plus puissants d’entre eux ?

En effet, vous osez nous répondre " Nous avons été informés, par le magazine Sciences et Vie Junior, des modifications apportées aux encarts publicitaires diffusés pour le compte de l’annonceur Areva (...) Dans ces conditions, il n’y a plus lieu pour le Jury de déontologie publicitaire de se prononcer sur votre plainte "

Or, ayant en main des exemplaires du numéro de novembre 2008 de Sciences et Vie Junior, nous pouvons vous assurer... qu’aucune modification n’est subitement apparue ! Il est de plus évident que, quand bien même les publicités insérées par Areva dans les numéros suivants de Sciences et Vie Junior respecteraient les règles déontologiques (ce qui n’est justement pas le cas, voir ci-dessous), la tromperie manifeste qui a eu lieu dans le numéro de novembre doit faire au minimum l’objet d’un avis. En effet, faire passer des publicités pour un "jeu-concours" et pour des "articles", qui plus est en direction de jeunes lecteurs, est une méthode intolérable et condamnable.

Si votre Jury de DEONTOLOGIE publicitaire ne trouvait vraiment rien à dire sur ce sujet, sachez que nous donnerions au plus vite à votre organisme la... publicité qu’il mériterait alors. Cependant, avant d’en arriver là, nous vous demandons instamment de vous prononcer sur notre première plainte (... et sur les suivantes).

Qui plus est, contrairement à ce que vous affirmez, les publicités insérées par Areva dans le magazine Sciences et Vie Junior de décembre ne respectent pas plus les règles déontologiques : un quatre-pages titré "Publi-info Sciences et Vie junior" laisse incontestablement à penser qu’il a été réalisé par la rédaction du magazine... alors qu’il l’a été intégralement par l’entreprise nucléaire Areva. Cette nouvelle tromperie vient d’ailleurs de faire l’objet d’une seconde plainte de notre part auprès de vos services.

Nous en profitons pour vous rappeler que nous avons déposé auprès de vos services plusieurs autre plaintes :

- une plainte contre Areva qui a inséré dans le magazine Images doc de novembre une autre "vraie-fausse" publicité : un quatre-pages que le lecteur croit rédigé (ou au moins corédigé) par la rédaction puisque ne comportant aucune mention "publicité", et étant signé "Areva avec Images doc".

- deux plaintes contre Areva qui a inséré dans les magazines "Les clés de l’actualité" et "Les clés de l’actualité Junior" des publicités tout aussi trompeuses, et signées "Les clés de l’actualité avec la collaboration d’Areva" alors que, comme l’ont d’ailleurs reconnu les responsables des différents magazines concernés, la totalité de ces "vraies-fausses" publicités a été rédigée par Areva.

Il nous apparaît d’ailleurs que vous vous devez de rappeler fermement à l’ordre Areva pour l’ensemble de cette campagne trompeuse dans les magazines pour jeunes. Sans cela, la crédibilité de votre nouvel organisme rejoindrait immédiatement, au niveau zéro, celle de son prédécesseur le BVP, ce que nous ne manquerions pas de faire savoir largement.

Dans l’attente de votre réponse, et surtout de la prise des décisions qui s’imposent, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à notre engagement en faveur de la protection de l’environnement mais aussi de la démocratie.

Le Ca du Réseau "Sortir du nucléaire".

-  2. [cp-rezo] "Vraies-fausse" publicités d’Areva : le Réseau "Sortir du nucléaire" écrità nouveau à Science & Vie Junior

Mardi 16 décembre 2008

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 840 associations
9 rue Dumenge 69004 Lyon cedex

à M. Vincent COUSIN Directeur délégué de Science&Vie
M. Jean LOPEZ, Rédacteur en chef de Science&Vie Junior

Messieurs,

Nous avons protesté vivement suite à la publication, dans le numéro de novembre 2008 de Science&Vie Junior, de publicités d’Areva déguisées en jeu-concours et en article, et comportant le nom (et donc la caution) de votre magazine.

Vous avez alors exprimé vos regrets. Cependant, vous ne reconnaissez qu’une erreur de forme, comme si la présence de la mention "publi-info" suffisait à justifier l’ensemble de la manoeuvre. Qui plus est, la situation ne s’est pas améliorée, loin de là, dans le numéro de décembre : on y trouve un quatre-pages d’Areva... titré "Publi-info Sciences et Vie Junior" : cette formulation laisse clairement croire aux jeunes lecteurs que ce document a été rédigé par le magazine, alors qu’il l’a été entièrement par la multinationale de l’atome.

En deux mois, vos lecteurs ont donc eu droit à des "informations" totalement pronucléaires... portant hélas la signature et donc la caution de Science&Vie Junior. En apposant son logo avec le votre, le but évident d’Areva est que les jeunes lecteurs se disent "Le nucléaire ne peut pas être une mauvaise chose puisque mon magazine préféré s’affiche ouvertement avec Areva". La tromperie est avérée.

Le Jury de déontologie publicitaire (JDP), devant lequel nous avons déposé une plainte suite à votre numéro de novembre, a considéré qu’il n’était pas nécessaire qu’il étudie cette plainte... du fait des mesures prises dans le numéro de décembre. Or :

- comme nous venons de le signaler, le numéro de décembre est tout aussi problématique
- quand bien même le numéro de décembre ne poserait pas problème, la tromperie de novembre doit au minimum faire l’objet d’un avis négatif.

Nous venons de déposer une nouvelle plainte devant le JDP à propos du numéro de décembre. Mais il est fort possible que le JDP continue à couvrir les tromperies de la multinationale Areva. De fait, nous préparons d’autres procédures et des campagnes d’information pour faire connaître cette situation : comme vous le savez, Areva utilise les mêmes méthodes dans plusieurs magazines pour les jeunes (à ce jour : Science&Vie Junior, Images Doc, Les Clés de l’actualité, les Clés de l’actualité Junior, l’Actu).

Nous savons bien que les journalistes ne sont pas responsables de ces manoeuvres indignes, mais nous ne pouvons laisser faire. Nous pensons qu’il est nécessaire qu’un dossier entier de Science&Vie Junior revienne, dès que possible, sur l’ensemble de cette affaire. Ce serait la meilleure façon d’expliquer aux jeunes lecteurs comment ils ont été trompés par Areva, par quel processus ces "vraies-fausses" publicités ont pu être publiées par votre magazine, comment des associations comme le Réseau "Sortir du nucléaire" ont une action salutaire de vigilance et d’alerte, en plus des raisons mêmes de leur engagement. Et ce serait pour votre magazine une façon très digne se sortir par le haut de cette regrettable affaire.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Messieurs, à notre engagement en faveur de l’environnement et du pluralisme.

Le CA du Réseau "Sortir du nucléaire"


Suivre la vie du site Articles | Suivre la vie du site breves | Contacts | Confidentialité